Non classé

Janvier 2022 – Boulimie de lecture !

J’ai décidé d’arrêter de nommer mon article de fin de mois « Bilan lecture », parce que j’aime le changement et que finalement, je parle de beaucoup de choses dans ces articles et pas forcément uniquement de lecture.

Je lis habituellement beaucoup à cette période de l’année. Le froid, les fêtes qui sont passées, et un certain besoin d’isolement en vivant en autarcie font que j’avale bien souvent de nombreux ouvrages sans m’arrêter. Janvier 2022 n’aura donc pas été une exception, j’ai vécu en ermite avec une vie sociale volontairement réduite à néant et j’ai pris plaisir à passer tout mon temps libre dans ma bulle à lire et à rédiger mes articles et faire vivre mes réseaux sociaux.

Les interviews

Je vous en avais parlé en bilan 2021 mais j’ai décidé de reprendre les interviews, trop longtemps mises de côté pendant des mois… Grand bien m’en a fait parce que je me suis éclatée à les faire, à lire les réponses des auteurs, à les partager et à en parler avec vous. Il y aura donc eu 7 interviews en janvier.

Par ordre alphabétique d’auteur :

Je vais essayer de continuer sur ma lancée, du moins avec les auteurs francophones car mon niveau d’anglais, bien que relativement correct et me permettant de voyager sans trop de problèmes, est malgré tout insuffisant pour que je puisse faire ça de manière sérieuse et régulière avec les auteurs étrangers.

Fin du No buy

Je vous annonçais fièrement depuis septembre dernier que je n’achèterai plus de bouquins tant que ma PAL n’aurait pas été réduite à néant. Quatre mois plus tard… Faut pas déconner, ça commençait à vraiment devenir tendu dans ma tête… Ma PAL, bien que fortement diminuée par rapport à septembre dernier, me pose toujours problème d’ailleurs car je n’avais quasiment plus de nordique à lire et tout ce qu’il y a dedans en attente ou presque ne me fait pas envie. Du coup forcément, le No buy c’est comme les régimes ! Plus tu te restreins, plus tu craques une fois que tu t’y remets ! 17 romans ont rejoint ma PAL pour mon plus grand bonheur ! L’ouverture du colis une fois reçu a été comme la bouffée de nicotine du mec qui a arrêté de fumer depuis 6 mois et qui ne tient plus, c’était un peu Noël après l’heure et j’entrevois de nombreuses et belles heures de lecture en perspective !

Il y a un peu de thrillers français, anglais, américain et bien entendu norvégien ! Je garde bien précieusement en attente ces nordiques reçus pour mon voyage là-bas en mars, histoire d’être parfaitement dans l’ambiance tous les soirs en attendant les aurores boréales !

Les lectures

Elles auront été nombreuses, bien plus que durant les derniers mois de l’année 2021. J’ai lu de tout, des pavés, des romans plus courts, beaucoup de nordiques, des français… Je me suis laissée porter au gré de mes envies et il en ressort un excellent mois de lecture sans aucune déception !

Je vous propose d’y revenir sans plus tard :

Beaucoup de rebondissements et de cadavres ont pour effet de donner un rythme haletant à l’ouvrage et c’est ce qui a fait que j’ai tenu jusqu’à la fin. L’appât est un ouvrage visuel, on l’imaginerait sans problème adapté en série télé à suspense.

Le rythme est ici intéressant, pas d’ennui, des rebondissements à foison et jusque dans les dernières pages. Ça se lit tout seul et ça tombe bien, c’est ce dont j’ai besoin ces dernières semaines.

Derrière les rebondissements, les enquêtes, le suspense, se cachent une profonde humanité, une écriture sensible qui tantôt atténue le noir, tantôt le renforce pour vous glacer jusqu’au sang.

Un roman d’une profondeur et d’une sensibilité rares.

L’auteur prouve à nouveau son talent incroyable en sortant de sa zone de confort, et en allant explorer d’autres aspects de la littérature noire, sans pour autant en perdre son âme et ce qui fait la force de son écriture.

Un ouvrage d’une sensibilité remarquable. 

Mon premier coup de coeur 2022 !

J’ai été absolument captivée par Le marchand de sable, je l’ai lu pendant des heures sans avoir envie de lever le nez du bouquin. Il m’a enfermée dans sa bulle, je n’ai fait qu’un avec lui pendant quatre jours, et quelques jours après en avoir tourné la dernière page, je dois dire qu’il me manque déjà.

Du bon Lars Kepler, un chouia en-dessous des précédents, mais il faut dire que la barre était tellement haute avec Le marchand de sable qu’il est bien difficile de faire encore mieux.

La force des mots contrebalance parfois l’horreur des faits sans pour autant les annihiler.  L’environnement poisseux vous colle à la peau et vous laisse une sensation désagréable une fois le roman terminé. Les rares rayons de soleil ici proviennent de la force qui se dégage de ceux qui osent aller contre la violence et contre le racisme, de l’amitié qui lie aussi les êtres quelle que soit la couleur de leur peau, quel que soit leur âge aussi. Il y a beaucoup de noirceur mais aussi beaucoup d’humanité dans ce roman, et ça nous redonne un peu espoir en l’être humain.

Je me suis clairement prise de passion pour ce roman qui se lit d’une traite ou presque, sans s’arrêter.

Je recommande chaudement !

Ami lecteur, si tu cherches un roman glauque, poisseux et choquant à souhait, j’ai ce qu’il te faut ! Je ne pensais pas dire ça un jour, mais je crois que ce livre était presque trop malsain pour moi.

Il y a quelque chose de terriblement accrocheur dans ce roman, quelque chose qui fait qu’une fois commencé je n’ai plus réussi à le lâcher. Il pouvait se passer n’importe quoi autour de moi, j’étais plongée dans ces pages virtuelles qui défilaient sous mes yeux et rien ne pouvait m’en défaire.

Ici, le style résolument différent, décalé, et très « rock’n’roll », a rendu ma lecture parfois un poil compliquée… Pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai trouvé ça par moment un chouia too much et cliché, et même si, loin de moi l’idée de vouloir genrer un roman (on m’a déjà rentré dans le lard quand j’ai dit d’un thriller que c’était un thriller pour gonzesse ^^), j’ai trouvé cet univers un peu trop « masculin » à mon goût. Le côté western, baston, corruption et tout le tralala, ce n’est pas  forcément ma came et même si j’ai apprécié ce roman dans son ensemble, je ne me verrais pas lire d’autres ouvrages du genre pour l’instant…

Et en février ?

Je pense continuer sur ma lancée. J’ai besoin d’être dans ma bulle en attendant que la mauvaise saison passe et qu’enfin je puisse poser le pied en Norvège. Mon esprit est vraiment très accaparé depuis quelques semaines par ce voyage que j’attends avec la plus grande impatience (sachant que la patience ne fait pas partie de mes qualités) et histoire d’attendre sans avoir l’impression que je vais devenir cinglée, j’ai besoin de plonger dans quelque chose qui me coupe du monde. La lecture est pour moi un formidable moyen d’occuper mon esprit, alors allons-y !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s