Editions Sonatine, Jacques Expert, Polar/thriller français, psychologique

Deux gouttes d’eau – Jacques Expert

image

Deux gouttes d’eau est le quatrième thriller que je lis de Jacques Expert, et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai jamais été déçue d’un de ses livres, et que, bien que je l’ai découvert tardivement en 2016, il est devenu pour moi un auteur français incontournable dans ma PAL !

Ce livre est en paru en 2015 aux excellentes Editions Sonatine, puis plus récemment en format poche aux Editions Le livre de poche.

image

L’histoire

 Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Elodie et l’enregistrement d’une caméra de surveillance permet d’identifier son ami, Antoine Deloye, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine, malgré les évidences, à nier les faits. Il accusent son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloyer arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence maisoaussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir résoudre cette incroyable énigme. Lequel des deux frères ment, lequel est le bourreau, lequel la victime?

Monsieur Expert, vous jouez avec mes nerfs !

Jacques Expert tient une bonne place dans la catégorie « auteur qui aime les histoires de familles vraiment dingues ». Je reste d’ailleurs encore très marquée par l’excellent Hortense et son dénouement qui a décoiffé ma tête de lectrice sans me faire bouger de mon fauteuil.

Ici, c’est le thème de la gémellité qui est abordé en profondeur. Antoine et Franck sont ce qu’on pourrait appeler des jumeaux diaboliques : ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau (d’où le titre, vous l’aurez compris), ils ont toujours eu l’habitude de se jouer de leur entourage en échangeant leur personnalité, en s’accusant l’un l’autre de toutes les bêtises plus ou moins grosses qu’ils ont faites, aucun élément physique n’existe pour les différencier, ils ont le même ADN et c’est bien là le problème ! Comment alors être certain que le suspect arrêté soit le bon coupable ? En essayant de faire craquer l’un des deux! Et c’est avec un certain acharnement que l’odieux inspecteur divisionnaire Lafarge va essayer de pousser le suspect dans ses retranchements pour qu’il craque et avoue son crime. Sauf que le jeune homme est tenace, et qu’il crie son innocence sans ciller, accusant rapidement son frère d’avoir fait le coup, forcément !

Dès lors, c’est un puzzle machiavélique qui va se mettre en place, on est manipulé par l’auteur comme les flics le sont pas les deux hommes et tout au long de notre lecture, on fait comme l’équipe d’enquêteurs : on cherche, on creuse, on s’arrache les cheveux de la tête, on accuse tantôt l’un, tantôt l’autre, et je pense que j’ai cramé quelques-uns de mes neurones à force d’avoir autant réfléchi pour tenter de démêler les fils de cette situation ubuesque. Et ça, c’est le gros point fort de Jacques Expert : nous retourner le cerveau et nous faire douter tout le temps, de tout le monde, on frissonne en attendant la solution finale car on sait qu’il est capable du pire retournement de situation au moment où on s’y attend le moins! Et moi, j’aime quand on bouscule mes habitudes de lectrice et qu’on m’en met plein les yeux jusqu’à la fin!

Et en même temps, le style de l’auteur fait qu’il se plaît à écrire à chaque livre des intrigues où l’on suit les personnages dans leur quotidien, il décrit de manière quasi didactique tous les détails, il nous met dans une position de voyeur en nous faisant découvrir leurs habitudes, en nous faisant parcourir leur passé de manière à comprendre leur vie présente, et le tout contribue à nous donner l’impression de tellement bien connaître les personnages qu’on les prendrait presque en pitié, parfois, ou qu’on les maudirait pour leurs actes et leurs travers.

image

Le mot de la fin

 Le climat crée par le caractère manipulateur des personnages rend ce huis-clos étouffant, j’avais l’impression d’être prisonnière d’eux et de cette histoire, dans une pièce sans fenêtre et sans possibilité de m’en sortir. La perversité est poussée à son paroxysme jusqu’à la fin du livre, où le dénouement est aussi inattendu que ahurissant.

J’ai englouti mon livre en une journée, il m’a été impossible de m’en défaire, à tel point d’ailleurs que j’ai enchaîné cette lecture avec un autre thriller ayant pour thème principal les jumeaux.

Amis lecteurs, si vous attendez des jumeaux, ou que vous êtes parents de jumeaux en bas âge et que vous n’êtes pas sûr qu’ils sont bel et bien saints d’esprits, il faudrait peut-être décaler votre lectures de quelques années 🙂

Je recommande !

image

9 réflexions au sujet de “Deux gouttes d’eau – Jacques Expert”

    1. Il m’en reste 3 ou 4 de lui, je me les garde au chaud pour les moments où je serai un peu en panne livresque 🙂 Jacques Expert est vraiment un auteur que j’adore en tout cas, je n’ai jamais été déçue par un de ses thrillers!

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s