Editions La Bête Noire Robert Laffon, Français, Polar/thriller français

Une forêt obscure – Fabio Mitchelli

image

C’est grâce à l’enthousiasme débordant de ma copinaute Rachel (cliquez ici pour accéder à son blog), que je me suis lancée dans la lecture du dernier né de Fabio Mitchelli, Une forêt obscure. C’est le premier livre que je lis de cet auteur. Il est paru en 2016 aux Editions La Bête Noire, Robert Laffon.

Vous êtes prêts ? Habillez-vous chaudement, parce que je vous emmène en Alaska !

 

L’histoire

Une forêt obscure commence par la découverte du corps d’une adolescente en lisière de forêt. L’enquêteur Jake Nelson est dépêché sur place. Ce dont il était loin de se douter, c’est que la jeune fille retrouvée morte est une personne qu’il connaît bien, très bien même, vu que c’est sa fille.

 Changement de période, changement d’intrigue.

Deux ans plus tard, Luka Ricci, une jeune acteur de porno, diffuse sur le net des vidéos dans lesquelles il torture et tue des animaux. Les flics sont sur le coup, l’homme reste introuvable. Jusqu’au jour où il a besoin de passer à l’étape supérieur, il tue alors son amant, de multiples coups de pics à glace. Il ne s’arrêtera pas au meurtre, car non seulement il va dépecer le cadavre, mais il va aussi en dévorer certaines parties ! Louise Beaulieu, jeune enquêtrice borderline, accro au poker, à l’alcool qui anesthésie la douleur de la perte de sa sœur, est mise sur le coup.

Et puis, deux jeunes filles sont retrouvées sur le bord de la route, en lisière de forêt. Elles semblent être pétrifiées, et ont perdu en grande partie la mémoire…

Ces diverses affaires sont-elles liées ? Quel rapport entre un tueur en série, un jeune paumé qui est passé à l’acte de la manière la plus sauvage qui puisse exister ou encore deux jeunes filles retrouvées sur le bord de la route ?

image

 

Ostie de criss de tabernouche, quel thriller !

Lire la suite « Une forêt obscure – Fabio Mitchelli »

Editions Taurnada, Français, Polar/thriller français

Orages – Estelle Tharreau

image

J’ai terminé il y a déjà quinze jours Orages d’Estelle Tharreau, j’ai peu de temps en ce moment pour mon blog suite à quelques péripéties, et je prends seulement maintenant le temps de rédiger ma chronique…

 

L’histoire

Béatrice est une femme active à la vie sentimentale compliquée. Elle élève seule sa fille Célia, jeune adolescente citadine. Béatrice décide de s’installer, suite à une énième rupture, dans un petit village calme en apparence, afin d’essayer de mener une vie stable avec sa fille qui est moyennement contente à l’idée de se retrouver dans un petit village perdu à près de 30km de la première ville proche. Béatrice est embauchée par la mairie de sa nouvelle commune, qui lui trouve également un logement de fonction. Son intégration dans le village se passe bien, malgré un accueil houleux de la part du boucher du village. Célia se fait rapidement des amis au sein de son lycée, pourtant, on comprend rapidement que de grandes tensions agitent ce petit bourg à l’apparence paisible. On apprend également que les précédentes occupantes de la maison occupée par Béatrice et sa fille sont mortes quelques mois auparavant dans d’étranges circonstances… Hasard ou coïncidence ? En tout cas, le parallèle entre les deux histoires suffit à piquer au vif la curiosité des deux femmes. Lors de quelques travaux d’aménagements, Célia découvre derrière un mur de sa chambre une boîte en métal contenant le journal intime d’une jeune femme qui y livre le récit de sa vie, plusieurs dizaines d’années plus tôt. Elles décident donc, chacune de leur côté, d’enquêter sur ces étranges faits divers qui secouent le village, jusqu’à se mettre elles-mêmes en péril.

Lire la suite « Orages – Estelle Tharreau »

Edition Sonatine, Français, Jacques Expert, Polar/thriller français, psychologique

Hortense – Jacques Expert

image

Mes avis sur les livres de Jacques Expert se suivent et se ressemblent, et encore une fois j’ai apprécié ce livre, peut-être même plus que les deux premiers que j’ai pu lire de lui ces derniers jours…

Hortense est le dernier né de Jacques Expert, il est édité chez Sonatine et est paru en juin dernier.

L’histoire

Sophie est une jeune femme ordinaire. Elle vit seule avec sa fille Hortense qui a 3 ans, après avoir été abandonnée par Sylvain le père de la fillette alors qu’elle était encore enceinte. La rupture est difficile pour Sophie qui reporte tout son amour sur sa fille, à tel point qu’elles deviennent fusionnelles, et que ce lien relève parfois du pathologique tant elle vit à travers sa fille : elle n’a aucune vie sociale, elle a beaucoup de mal à la confier quelques jours à ses parents et lorsqu’elle arrive à trouver le courage de le faire, elle s’enferme chez elle dans un état de quasi dépression, elle fête son anniversaire en grande pompe deux fois par an…

Jusqu’au jour où le père de la fillette refait surface, réclamant un droit de visite qu’elle lui refusera à chaque fois. Un soir, Sylvain débarque chez elle sans ménagement et enlève Hortense, sous les yeux de Sophie, impuissante car ligotée à une chaise. Commence alors une enquête policière, une quête aussi pour Sophie qui remuera ciel et terre pour retrouver son enfant. 22 ans s’écouleront sans qu’aucun signe de vie ne lui soit donné. Et puis un jour, alors qu’elle erre en ville, elle est bousculée par une jeune femme blonde aux cheveux bouclés, comme Hortense… Sophie en est persuadée, cette jeune fille n’est autre que Hortense! Elle n’aura de cesse à partir de ce moment d’essayer d’entrer en contact avec la jeune femme pour lui révéler la vérité et retrouver le lien brisé par 22 ans de séparation.

Mais Sophie n’est-elle pas en proie à un délire psychologique? Cette femme qui lui dit s’appeler Emmanuelle est-elle vraiment sa fille ou n’est-elle qu’une inconnue qui porte une troublante ressemblance avec son enfant?

Lire la suite « Hortense – Jacques Expert »

Editions Le Livre de poches, Français, Jacques Expert, Polar/thriller français

Tu me plais – Jacques Expert

image

J’ai récemment découvert l’auteur Jacques Expert avec La femme du monstre et j’ai eu rapidement envie de continuer à découvrir sa bibliographie car j’ai vraiment adhéré à son style d’écriture. J’ai enchaîné sur Tu me plais qui est un tout petit livre qui se lit très vite, et encore une fois, bravo Mr Expert, c’est une réussite !

L’histoire

L’action se passe en grande partie dans les rames du métro parisien. Stéphanie croise la route de Vincent sur les quais, en attendant le prochain métro. Elle est jolie, et Vincent se sentira rapidement attiré par elle, surtout par son cou gracieux qui l’obnubile complètement. La rame arrive, les deux jeunes gens prennent place et le trajet commence. Stéphanie s’accrochera avec un passager et c’est Vincent, profitant de ce moment d’agitation pour entrer en contact avec elle, qui viendra en aide à la jeune femme. Il s’installera ensuite à ses côtés, et ils feront connaissance ensemble, au fil des stations ramenant la jeune femme chez ses parents. Le charme opère rapidement, Vincent est un est séducteur, il est beau, et la jeune femme basculera rapidement dans les filets du prédateur.

 Ce que j’en pense

Tu me plais est un livre très court, de 185 pages, qui se lit d’une traite. La lecture file, à l’image du métro qui parcourt sans obstacle les boyaux sombres de la capitale. L’action est rapide, le livre se présentant un peu comme une nouvelle. On se dit parfois, à certains moments durant notre lecture, que tout ça est un peu gros et que les choses ne peuvent pas aller aussi vite entre deux individus… On se dit qu’elle est un peu naïve Stéphanie, de suivre aveuglément cet homme qu’elle ne connaît pas, alors qu’un Serial Killer sévit dans Paris, qu’il égorge sans scrupule de jolies femmes, au hasard de son chemin… Mais on se prend au jeu et, en véritable page turner, on avale goulument les pages au rythme des traversées de stations et l’histoire nous embarque en tant que témoin de cette dangereuse rencontre.

Lire la suite « Tu me plais – Jacques Expert »

Alexis Aubenque, Editions Le Livre de poches, Français, Non classé, Polar/thriller français

Pour le bien des enfants – Alexis Aubenque

image

Une de mes copinautes (Julie-Anne si tu me lis!) s’étonnait récemment du fait que j’appréciais beaucoup les thrillers d’Alexis Aubenque, moi qui suis une lectrice amatrice de thrillers très violents voire barbares… Ce que j’aime avec les livres de cet auteur, c’est qu’à chaque fois j’en ouvre un nouveau, j’éprouve une étrange sensation de retour aux fondamentaux, un peu comme quand je rentre chez moi au calme entre deux voyages. Ça fait juste du bien, ça permet de souffler un peu, et de passer à autre chose… Du coup, je me suis gardée quelques livres d’Alexis Aubenque sous le coude pour les périodes de dépressions littéraires, et à chaque fois, ils réussissent à me remettre d’aplomb et j’arrive à passer à autre chose.

Pour le bien des enfants est le deuxième tome de la série Nuits Noires à Seattle, je vous conseille de lire le premier tome Charité bien ordonnée, et si je peux me permettre un dernier conseil avant de passer à ma chronique, c’est de lire la série qui se passe à River Falls et qui est pour moi la meilleure ! Je vous ai d’ailleurs noté dans mon menu « auteurs » en tête de mon blog, la liste de ses livres par ordre de parution.

 L’histoire…

Pour le bien des enfants commence par le meurtre de Lens Morgan, célèbre chirurgien, alors qu’il vient tout juste d’être décoré par la ville de Seattle pour son travail et son implication dans la vie de cette ville. Il est abattu d’une balle après s’être envoyé en l’air avec sa maîtresse, une petite starlette qui n’a d’intérêt pour lui que sa plastique parfaite… C’est l’équipe de Mike Logan qui est mise sur l’enquête. Nous avons déjà rencontré Logan à plusieurs reprises dans les précédents livres et nous commençons à bien connaître ce personnage. Il est maintenant chef de la section homicide à Seattle et n’est plus le flic de terrain que nous avions rencontré dans sa série à River Falls. L’enquête piétine, s’oriente vers un règlement de compte lié aux mœurs légères du médecin. Et puis, c’est au tour d’un épicier d’être abattu. A première vue aucun rapport entre ces deux affaires. Sauf que l’arme utilisée dans les deux meurtres se révèle être la même… Quel rapport entre un éminent chirurgien et un petit épicier de quartier ? Rapidement, les soupçons vont se porter sur Olivier, un jeune afro-américain qui ne cessera de clamer son innocence.

Comme habituellement, nous suivons une autre histoire, celle de Becky, jeune adolescente qui a été adoptée par un couple stérile américain. D’origine de Sierra Leone, elle s’est mise en quête de retrouver son frère, à l’aide de ses parents adoptifs. Comme d’habitude chez Alexis Aubenque, toutes les histoires se retrouvent liées, les différents meurtres et la quête de Becky feront converger tous les protagonistes vers des sociétés spécialisées dans les adoptions d’enfants pauvres par de riches américains en mal d’enfant.

 

J’ai voulu lire un livre pour me changer les idées, et Alexis Aubenque m’a en fait, fait réfléchir…

Lire la suite « Pour le bien des enfants – Alexis Aubenque »

Déceptions, Français, Non classé, Polar/thriller français

De force – Karine Giebel

image

C’est officiel, le divorce entre Karine Giebel et mon cœur de lectrice est consommé. J’ai été une très grande fan de ses livres, il semblerait que ce temps soit révolu… J’ai dévoré en quelques semaines toute sa bibliographie, jusqu’à Satan était un ange que j’avais trouvé insipide… La déception a continué avec De Force alors que je l’attendais avec impatience. Et quelle déception cette fois!

Je n’aime pas ça, mais je m’apprête à vous dévoiler une chronique bien cruelle…

Lire la suite « De force – Karine Giebel »

Français, Polar/thriller français

Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume

image

 

 

J’ai découvert la série Mako de Laurent Guillaume au printemps dernier, j’ai enchaîné les deux premiers consécutivement, Mako et Eaux Troubles, et j’attendais avec impatience la sortie de ce 3è opus en format poche. Non parce que sinon, ça n’aurait pas été assorti dans ma bibliothèque et ça m’aurait posé un réel problème 😀 Les deux premiers m’avaient très emballée et c’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve cet enquêteur. Il est paru chez Folio Policier en septembre 2016.

L’histoire

Delta Charlie Delta commence par la découverte d’une jeune femme battue, violée, laissée pour morte dans une caravane. L’enquête est rapidement confiée à la direction de la police judiciaire en raison de son caractère ultra violent. Il  y a la mort d’Hermann, un drogué très violent et bien connu des services de police. Il est retrouvé une balle dans la tête chez ses parents, où il vit avec sa fille Angy, une adolescente taciturne et très attachée à ses grands-parents qui l’élèvent comme leur fille. Mako est persuadé que c’est le grand-père qui a tué son fils violent, ne pouvant plus supporter de vivre sous la menace de cet homme. Il décide d’enterrer l’affaire, s’étant pris de compassion pour ces deux personnes âgées maltraitées par leur propre fils, et surtout pour protéger la jeune adolescente. Quelques jours plus tard, c’est au tour des grands-parents d’être retrouvés morts, leur cadavre portant les traces de violences qui s’apparentent presque à de la torture. Dévastée, l’adolescente sera placée en foyer d’accueil où elle ne restera pas longtemps, car elle fuguera de là-bas, s’étant mise en tête de vivre avec Mako auquel elle s’est beaucoup attachée. Et puis, il y a ces meurtres en banlieue, qui s’apparentent à une série de règlements de compte dans le milieu de la drogue… Mako, qui mène l’enquête en sous-marin après avoir été mis à pied par les bœufs-carottes, est persuadé qu’il n’a pas affaire à trois affaires différentes, mais que tout est lié. Ce qu’il va découvrir avec l’aide de Marie, une collègue flic, va dépasser tout ce qu’il imaginait.

 

Pas de (mauvaise) surprise avec Laurent Guillaume

Lire la suite « Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume »

Fleuve Editions, Français, Non classé

Un vrai jeu d’enfant – François-Xavier Dillard

image

Après presque 3 semaines d’absence sur mon blog du fait de mon voyage, j’ai un sacré gros retard à rattraper niveau chronique! Je commence aujourd’hui par le dernier livre que j’ai terminé, hier soir, Un vrai jeu d’enfant de François-Xavier Dillard.

image

L’histoire

Nous faisons la connaissance d’Emma, jeune étudiante fauchée, qui se voit proposer par une copine une mission bien payée et pas très compliquée en apparence. Elle doit transporter de manière anonyme, dans un vieux sac d’étudiant, des bijoux de très grande valeur d’un bijoutier de la place Vendôme jusqu’à un atelier de photographe afin qu’il en prenne des clichés. La mission est bien rémunérée et Emma ne se pose pas vraiment la question avant d’accepter. Elle rencontrera donc Joe, le garde du corps qui la suivra tout au long de son parcours afin de lui éviter des ennuis. En parallèle, on rencontre François, ancien détenu récemment libéré, qui a décidé de se ranger et d’accepter un petit boulot payé au SMIC pour rentrer dans le rang. Sauf qu’il va être contacté par Momo, un ancien ami peu recommandable, qui a eu vent de l’opération d’Emma et qui lui proposera le casse du siècle, qui devrait être net, bref, rapide à réaliser. Après diverses tergiversations, François décide d’accepter ce dernier coup avant de se ranger totalement, à la condition que cela se fasse sans blessé ni mort. Ils seront rejoints par Ben, une petite frappe des cités habitué aux petits trafics et qui veut maintenant jouer dans la cour des grands. Et puis il y a aussi Marc, un flic en mal de reconnaissance, il est mis sur le coup par son responsable qui lui assure une affaire simple qui redorera son blason et mettra un coup d’accélérateur à sa carrière.

Ils vont apprendre à leur dépens que ce qui leur est apparu comme simple en apparence, va les faire basculer dans une opération catastrophique.

Lire la suite « Un vrai jeu d’enfant – François-Xavier Dillard »

Coup de coeur, Edition Marabout, Français, Polar

Le jour des morts – Nicolas Lebel

image

 

A chaque fois que je tourne la dernière page d’un bon livre qui m’a plu, je me demande comment je vais faire pour survivre et passer à autre chose… Non sérieusement, on s’attache aux personnages, on fait partie d’eux, de leur enquête, de l’intrigue, et puis tout s’arrête et on doit passer à autre chose… C’est dur quand même la vie de lecteur!
Quelques jours après avoir terminé L’heure des fous de Nicolas Lebel, j’ai poursuivi l’aventure avec le Capitaine Mehrlicht et son équipe, et j’ai englouti le deuxième opus de la série avec Le jour des Morts dont je vais vous parler maintenant.

Récapitulons…

L’heure des morts, c’est l’histoire d’un meurtre, commis au sein du service d’oncologie de l’hôpital Saint-Antoine à Paris. Nous avons déjà rendu visite à Jacques dans ce service, dans le précédent opus. Jacques, c’est un ancien flic de l’équipe de Mehrlicht, il est atteint d’un cancer virulent et il y est soigné depuis plusieurs mois. C’est donc dans cette unité de soins qu’est retrouvé mort un autre cancereux. Pas étonnant qu’il y ait des morts dans ce type de service me direz-vous, sauf que voilà, selon les premières constatations du médecin, des policiers et du légiste, il ne serait pas mort de maladie mais d’un empoisonnement! Qui a donc bien pu assassiner cet homme à la vie tranquille et sans histoire? C’est ce que va essayer de découvrir Mehrlicht, commissaire d’un petit commissariat de Paris, célèbre bougon toujours en train de râler, s’indigner, martyriser ses stagiaires qu’il vomit (il le dit lui-même) pour leur apprendre la dure réalité du métier. A l’aide de sa fidèle équipe, il va mener des investigations pour arrêter l’Empoisonneuse : le lieutenant Dossantos, véritable puits de connaissances juridiques qui connaît les moindres articles du Code Civil par cœur et qui ne cesse de les rabâcher dès que la situation le nécessite; Latour, seule femme de l’équipe qui s’impose de plus en plus face à son chef macho qui la verrait bien plutôt derrière les fourneaux que dans un uniforme de police; et Guillaume, le nouveau stagiaire au physique d’Apollon, fils d’un éminent politicien qui a su jouer de ses pistons et de magouilles pour propulser son fils en plein cœur d’une des plus grosses enquêtes de ce petite commissariat.  L’enquête piétinera longtemps, trop longtemps au goût de Matiblout le grand chef, qui sera, au fur et à mesure de la découverte des multiples cadavres, des multiples ramifications mystérieuses, au bord de l’implosion, ne dormant plus que par bribes dans son bureau, harcelant Mehrlicht et son équipe par téléphone pour connaître les moindres avancées de l’enquête… L’histoire nous mènera à Paris, dans un petit village du Limousin apparemment sans histoire, où nous découvrirons de vieilles rancœurs bien tenaces qui ont encore des conséquences à l’heure actuelle.

Ce que j’en pense…

Lire la suite « Le jour des morts – Nicolas Lebel »

Coup de coeur, Edition du Caïman, Français, Non classé

L’île des hommes déchus – Guillaume Audru

P1050334

 

Ça faisait un moment que j’avais prévu de lire ce livre, et puis le temps passe, et puis il y a toujours tout un tas de livre que je veux lire tout de suite, là, maintenant… Et puis un appel sur Facebook, l’auteur, Guillaume Audru, recherche quelques lecteurs pour partager quelques pages de son prochain livre. Je me porte évidemment volontaire, sauf qu’il faut avoir lu le livre précédent avant d’entamer la lecture d’une partie du manuscrit. Voilà chose faite! Le livre a été publié aux Editions du Caïman.

 

L’île des hommes déchus se déroule sur l’île écossaise de Stroma, habitée par quelques âmes constituant une paisible communauté sur ce petit bout de terre agité par le vent tempétueux et les embruns. Eddie, enfant du pays, revient ses les terres de son enfance suite à une proposition d’emploi de son père, Roy. Eddie accepte, il vient de raccrocher son uniforme de flic en ville et il semble un peu paumé, mais prêt à reprendre la boutique de souvenirs familiale. La relation entre le père et le fils est froide et tendue, inexistante avec sa mère qui est complètement effacée. La vie s’écoule paisiblement, jusqu’à la découverte d’ossements humains, qui semblent dater de plusieurs années, sur un chantier de construction. L’enquête est confiée à Moira, l’ancienne petite amie d’Eddie qui est également flic. C’est également pour elle un douloureux retour au pays, on comprend au fur et à mesure de la lecture quels drames ont fait d’elle la pestiférée qu’elle semble être aux yeux des insulaires. C’est donc dans un climat de haute tension que l’enquête est menée, jalonnée par des menaces incessantes des notables de la région et de leurs nombreuses tentatives de ralentir ou enterrer l’affaire.

Lire la suite « L’île des hommes déchus – Guillaume Audru »