Editions De Saxus, Fantastique, Français, Polar/thriller français

La mort n’existe pas – Damien Eleonori

Damien Eleonori, ou l’auteur qui a réussi à me faire lire un thriller fantastique en moins de 24h…

Vous le savez, je vous le répète assez, le fantastique c’est pas ma came habituellement… J’en lis de manière très sporadique, et il en faut pour que ça me plaise car je lâche très facilement ! Et forcément comme je vous ai dit que je l’ai lu en moins de 24h, vous vous douterez bien que je l’ai aimé !

J’ai découvert ce livre il y a près de 3 ans, lors de sa parution en autoédition. Il avait été une très belle découverte pour moi, il m’a permis de faire connaissance avec l’auteur qui est de ma région, et je suis enchantée aujourd’hui de le voir publié sous une forme retravaillée dans une maison d’édition ! Je vous ai d’ailleurs déjà parlé de cet auteur dans une interview le mois dernier, que vous pouvez retrouver ici.

A vos listes de Noël, je vous parle aujourd’hui de La mort n’existe pas, de Damien Eleonori, et paru en octobre aux Editions De Saxus.

Lire la suite « La mort n’existe pas – Damien Eleonori »

Editions Points, Prix du polar Points 2018

Christophe Guillaumot – Abattez les grands arbres

Dans le cadre de ma participation à mon deuxième jury littéraire cette année, celui du Prix du Polar Points 2018, je vais axer mes prochaines lectures/chroniques essentiellement sur les ouvrages sélectionnés pour le prix et je vais donc vous proposer plusieurs articles de cette maison dans les jours et semaines à venir.

Mon premier livre lu dans le cadre du jury est Abattez les grands arbres, de Christophe Guillaumot, une première pour moi qui ne connaissais pas cet auteur français. La brève biographie le concernant sur la quatrième de couverture indique qu’il est policier, et moi vous le savez, un flic qui écrit un polar, j’adhère grave la plupart du temps !

Je vous parle aujourd’hui d’Abattez les grands arbres, de Christophe Guillaumot, paru aux Editions Points.

Lire la suite « Christophe Guillaumot – Abattez les grands arbres »

Editions Albin Michel, Non classé

La nuit de l’ogre – Patrick Bauwen

J’ai découvert Patrick Bauwen l’an dernier, bien trop tardivement, en lisant L’oeil de Caine. Il avait alors réussi à me captiver avec un thème qui ne m’intéresse pas du tout, celui de la téléréalité.

Je le retrouve aujourd’hui avec son nouveau thriller, et ce que je constate c’est que son écriture s’est profondément noircie, affirmée aussi.

La 4è de couverture étant particulièrement vague, je ne vous dévoilerai strictement rien de l’intrigue dans ma chronique. Certains la trouveront peut-être trop généraliste, mais moi j’aime avoir la surprise de découvrir totalement une histoire durant ma lecture, sans qu’on me mâche le travail avant et qu’on me gâche mon plaisir !

La nuit de l’ogre est la suite de sa précédente parution, Le jour du chien, que je dois lire prochainement (je n’ai pas encore pris le temps de le lire, il faut bien que je dorme parfois 🙂 ). Je n’ai pas été gênée de ne pas avoir lu le précédent, mais si vous pouvez les lire dans leur ordre de parution, c’est toujours mieux, car cela permet de voir l’évolution des personnage.

Je vous parle aujourd’hui du dernier livre de Patrick Bauwen, La nuit de l’ogre, paru chez Albin Michel.

Lire la suite « La nuit de l’ogre – Patrick Bauwen »

Coup de coeur, Editions Fleuve noir, Livre qui décoiffe ta tête de lecteur

Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

Je suis Franck Thilliez depuis de nombreuses années, il est le premier auteur français de thriller que j’ai lu, moi qui ne jurais que par les auteurs étrangers à l’époque… J’ai bien évidemment changé d’avis depuis !

A peine la dernière page tournée que je me suis jetée sur mon PC pour rédiger ma chronique. Je ne voulais rien perdre des émotions ressenties durant ma lecture, et je voulais vous livrer mon enthousiasme débordant de manière brute de décoffrage, sans filtre, sans retenue, le plus rapidement possible, tant mon coup de foudre pour ce bouquin a été immense.

J’aurais juste envie de vous dire, pour faire simple, que j’ai eu envie de me prosterner devant mon bouquin tellement il est absolument IN-CRO-YA-BLE, mais je vais essayer de rester calme, objective, et me la jouer un peu plus « professionnelle » que ça histoire d’argumenter un minimum pour vous donner l’envie de lire, si ce n’est pas encore déjà fait.

Je dégaine mes catégories  » Alerte – coup de cœur fulgurant  » et « Livre qui décoiffe ta tête de lectrice sans te faire bouger ton canapé » pour la 3è fois de l’année, et vous parle aujourd’hui du dernier livre de Franck Thilliez, Le manuscrit inachevé, paru il y a quelques jours aux Editions Fleuve.

Lire la suite « Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez »

Editions XO, Non classé

Soeurs – Bernard Minier

J’ai découvert Bernard Minier il y a environ 5 ans, quand j’ai commencé à lire des thrillers de manière intensive. J’avais apprécié alors l’ambiance très sombre que dégageaient ses intrigues, et j’ai été ravie de le retrouver cette année lors de la sortie de son dernier opus, Sœurs.

En quelques années, il s’est imposé comme un des auteurs les plus influents de la scène littéraire française, et chacune de ses parutions est l’occasion pour ses fidèles lecteurs de retrouver Servaz, son personnage récurrent. Bien qu’il ne soit pas impératif de lire les précédents livres de la série pour découvrir celui-ci, je vous invite toutefois à le faire car les références aux anciens titres sont nombreuses.

Je vous préviens, je vais user et abuser de superlatifs dans cette chronique, parce que j’ai A-DO-RÉ !!!

Je vous parle aujourd’hui de Sœurs, de Bernard Minier, tout récemment publié chez XO Editions.

Lire la suite « Soeurs – Bernard Minier »

Editions Ravet-Anceau, Polar/thriller français, Polars en Nord

Les chiens de la baie – Thierry Declercq

Polars en nord a encore frappé ! La collection des Editions Ravet-Anceau a pour objectif de proposer des polars/thrillers d’auteurs provenant du nord de la France, avec une histoire ancrée dans le terroir de cette partie de la France. Je vous avais déjà parlé de deux livres de cette maison : Jacks, de Benoît Chavaneau, et l’un de mes coups de cœur 2017, Les loups et l’agneau de Christophe Dubourg ; c’est maintenant au tour de Thierry Declercq de passer sur le gril, avec son livre Les chiens de la baie.

 Un conseil, ne vous fiez pas à la mignonne petite truffe du chien sur la couverture, parce que ce livre est tout, sauf un gentil petit thriller…

Lire la suite « Les chiens de la baie – Thierry Declercq »

Editions De Borée, Polar, Polar/thriller français

Le prix de la mort – Patrick Caujolle

Si vous aimez les bons polars français pur jus, vous allez aimer le dernier livre de Patrick Caujolle. Je vous avais parlé de lui au début de mon blog avec son précédent opus, RIP, paru aux Editions du Caïman. J’avais apprécié son réalisme déjà à l’époque, avec ce dernier opus, mes impressions se trouvent conforter même si j’émettrai un petit point négatif.

Il revient aujourd’hui aux Editions De Borée avec Le prix de la mort.

 

L’histoire (4è de couverture)

Le diable se cache dans les détails ? Le capitaine Bastide en est convaincu !

Un grand flic assassiné, des rituels et des simulacres morbides, une enquête qui patauge entre un proxénétisme exotique  et un satanisme déjanté, et voilà comment, des macabres catacombes parisiennes aux lacs enchantés du Québec, Bastide et ses collègues de l’Identité judiciaire vont devoir suivre le chemin sinueux de la vengeance. Parviendront-ils à leurs fins ? Peut-être ! Mais à quel prix ?

 

De flic à auteur de polar

Nombreux sont les flics et anciens flics qui se mettent à l’écriture et je dois dire qu’en général, je suis enchantée de ces lectures car, forts de leur expérience professionnelle et de leur connaissance du terrain, non seulement ils savent de quoi ils parlent mais en plus ils n’ont pas besoin d’en faire des tonnes pour que ça fonctionne entre eux et les lecteurs.

Le ton employé ici dans l’écriture et surtout dans les dialogues est on ne peut plus réaliste, les policiers parlent leur jargon entre eux, décortiquent la procédure (heureusement les notes en bas de page sont là pour éclairer les lecteurs), le tout a tendance à apporter une certaine crédibilité à ce livre, et ça, j’aime ! La particularité des meurtres réside dans le fait que toutes les personnes assassinées sont deux anciens flics et un jeune juge d’instruction. C’est le cœur même du système judiciaire qui est touché et la tension est palpable au sein de l’équipe chargée de l’investigation.

Nous suivons donc ici une équipe de policiers, nostalgiques de leur fameux 36 Quai des Orfèvres qu’ils ont dû laisser pour emménager dans des bâtiments flambants neufs. C’est une constante chez les auteurs français de développer cet esprit de nostalgie autour de ce changement de locaux, comme si le fameux 36 ajoutait un élément, une atmosphère particulière à leur enquête.

La construction du récit est classique pour un polar, elle est rythmée par les différents meurtres, les piétinements dans l’enquête, les nombreuses investigations, rien de bien nouveau je vous dirais mais l’intrigue est intéressante et on ne s’ennuie pas durant notre lecture. Le rythme n’est pas forcément très intense, mais d’une part, les meurtres sont disséminés de manière régulière dans le récit histoire de relancer à chaque fois l’intrigue, et d’autre part cela ancre à nouveau les faits dans un certain réalisme et une certaine crédibilité.

La seule chose qui m’a peut-être manquée dans ce livre, c’est un certain rapport humain que je n’ai pas forcément retrouvé. Certes, nous suivons au plus près l’action et les flics, mais les personnages sont assez peu développés au niveau de leur personnalité et vie privée, et bien que je n’aime pas que cette dernière prenne le pas sur l’enquête parce que moi, j’aime quand ça dépote niveau rythme, je trouve que je n’ai pas réussi à m’attacher à eux à cause de ça. Et en général, quand je n’arrive pas à m’attacher aux personnages, j’ai tendance à vite les oublier et à oublier également l’histoire du livre lu, au bout de quelques jours ou semaines.

 

Le mot de la fin

Ce livre est une véritable plongée dans la vie quotidienne d’une équipe de police judiciaire ! Malgré le petit point négatif énoncé en fin d’article, j’ai passé un agréable moment de lecture. Si vous aimez les vrais polars à la Norek, Jourdain ou Guillaume, ce livre est fait pour vous !