Editions 10/18

Am stram gram – M.J. Arlidge

Il était temps que je me lance dans la découverte de cet auteur, je vous l’accorde ! Auteur incontournable de la scène polar internationale, j’avoue que je n’étais pas forcément hyper attirée par ses romans en raison des titres qui ont le don de me taper sur le système car ils sont tous issus de comptines enfantines et qu’ensuite, elles tournent en boucle dans ma tête (le comble pour une nana qui n’a pas de gosse !).

J’avais bien envie de me lancer dans une série après une longue période consacrée à la lecture de romans qui se lisaient de manière indépendante, alors j’ai fait Am stram gram devant la bibliothèque de ma PAL, et c’est tombé sur celui-ci (Ok, elle était facile celle-là !)

Je vous parle aujourd’hui d’Am stram gram, de M.J. Arlidge, publié chez 10/18.

Lire la suite « Am stram gram – M.J. Arlidge »
Coup de coeur

Alabama 1963 – Ludovic Manchette & Christian Niemiec

Face à un raz de marée au moment de la parution de certains bouquins sur les réseaux sociaux, j’ai plutôt tendance à fuir habituellement et à reporter ma lecture à plus tard (syndrôme de l’overdose). Par contre celui-ci, je sais pas… il avait un petit quelque chose en plus qui faisait que j’étais irrémédiablement attirée vers lui. C’est la chronique de Solène (La rousse bouquine) qui a fait basculé mon choix, et il me fallait du lourd, mais si possible très différent de ce que je lis habituellement, après avoir terminé mon dernier roman qui a été un vrai coup de cœur.

Verdict ? On n’est pas dans le coup de cœur ici, c’est bien au-delà de ça !

Je vous parle aujourd’hui d’Alabama 1963, de Luvovic Manchette et Christian Niemiec, publié chez Cherche midi.

Lire la suite « Alabama 1963 – Ludovic Manchette & Christian Niemiec »
Editions Acte Sud, Polar/thriller nordique

L’hypnotiseur – Lars Kepler

Lars Kepler est le pseudo de deux auteurs de polars suédois. Je n’avais encore jamais pris le temps de les lire, et j’ai découvert avec effarement que ma très vieille PAL de la honte (qui a au moins 4 ans…) comportait pas moins de 3 romans d’eux (ça s’appelle des achats compulsifs ça ! ).

Toujours dans ma période polar nordique (et qui n’est pas prête de s’arrêter à mon avis à part quelques petites incartades françaises, anglaises et américaines à venir), j’ai sauté sur l’occasion et j’ai commencé par le premier roman de la série.

Verdict : il faut toujours aller fouiner bien au fond de sa pile à lire, car on peut découvrir des trésors cachés !

Je vous parle aujourd’hui de L’hypnotiseur, de Lars Kepler, publié chez Acte Sud.

Lire la suite « L’hypnotiseur – Lars Kepler »
Editions Acte Sud

Scène de crime virtuelle – Peter May

Je connais Peter May grâce à sa trilogie écossaise, avec laquelle il a réussi à me charmer grâce à une ambiance soooo scottish ! Je n’en ai lu que deux sur les trois pour l’instant (L’île des chasseurs d’oiseaux et L’homme de Lewis), le dernier sera lu prochainement d’autant plus que j’ai découvert qu’il traînait depuis 3 ans dans ma Pal de la honte (livres composés d’achats pulsions chez le bouquiniste il y a fort longtemps, jamais lus, avec même quelques exemplaires en double…).

C’est dans un tout autre univers que l’auteur nous emmène cette fois, nous quittons en effet l’Ecosse et ses paysages pour la Californie, de quoi en dérouter plus d’un !

Je vous parle aujourd’hui de Scène de crime virtuelle, de Peter May, publié chez Babel noir.

Lire la suite « Scène de crime virtuelle – Peter May »
Non classé

La dernière tempête – Ragnar Jónasson

Il est déjà l’heure de vous parler du dernier roman de la trilogie La dame de Reykjavik de Ragnar Jónasson.

Je vous ai déjà parlé sur le blog des deux premiers ouvrages de la série, La dame de Reykjavik et L’île au secret. La particularité de cette série est que les romans ont été publiés dans l’ordre inverse de l’intrigue, c’est-à-dire que c’est le dernier qui a été publié en premier en 2019, et que nous allons donc remonter le fil du temps afin de découvrir ce qui a conduit à certains événements. J’ai été désarçonnée dans un premier temps par cette construction, mais avec le recul je dirais que c’est un coup de maître car certaines révélations vous tombent dessus avec tellement de force et sans que vous vous y attendiez qu’elles créent un choc immense, donnant ainsi l’envie furieuse d’aller creuser dans le passé des personnages afin de comprendre leurs drames, et de les vivre à leurs côtés.

Je vous parle aujourd’hui de La dernière tempête, de Ragnar Jónasson, traduit par Jean-Claude Salaun, publié chez La Martinière.

P.S : si vous n’avez pas encore lu les deux premiers tomes de la série, je vous conseille de quitter cet article sans plus attendre car je vais spoiler les deux premiers tomes. Il m’a été impossible de rédiger cette chronique, sur laquelle je suis depuis une semaine, sans parler des deux précédents romans.

P.S. 2 : on me demande régulièrement l’ordre de lecture des ouvrages de Ragnar Jónasson. Je vous invite à consulter mon article dédié en cliquant ici.

Lire la suite « La dernière tempête – Ragnar Jónasson »
Editions Pocket

La deuxième femme – Louise Mey

Je lis plus que je ne chronique ces derniers temps, et forcément quand je vois arriver la fin du mois, je panique en me disant que j’ai moult articles de retard à rédiger et à publier avant de faire mon bilan ! Et puis en fait je réfléchis et je me dis que je m’en fous, et je reporte au mois suivant la publication de l’article !

J’ai beaucoup vu tourner ce roman sur Instagram récemment et vu qu’il était court (critère numéro 1 dans mes choix littéraires en ce moment) je me suis dit « allons-y ! »

Ma première rencontre avec Louise Mey ne s’est pas vraiment bien passée mais je ne suis pas du genre à blacklister un auteur dès que je n’apprécie pas un de ces bouquins. Alors verdict cette fois ? Du bon, mais du moins bon aussi et un avis en demi-teinte…

Je vous parle aujourd’hui de La deuxième femme, de Louise Mey, publié chez Pocket.

Lire la suite « La deuxième femme – Louise Mey »
Editions Acte Sud, Editions Cosmopolis, Editions L'Archipel, Editions La bête noire, Editions Le livre de poche, Editions Métailié Noir, Editions Pocket, Editions Points, Editions Rivages Noir, Editions Sonatine

Je les attends en mars 2021 !

Début février, dans mon article sur les parutions que j’attendais en février : « il y aura vraiment beaucoup moins de nouveautés sur mon blog cette année, j’ai tellement envie de découvrir des bouquins qui ont été publiés il y a plusieurs années que les nouveautés se feront plus rares... »

Fin février, en train de préparer mon article sur les sorties de mars : « WTF bordel de m**de c’est quoi toutes ces parutions tentantes làààààààààààààà ??« .

Gros, gros, gros article…

Et encore, je me suis focalisée surtout sur :

  • les auteurs nordiques
  • les auteurs américains
  • les quelques auteurs français que je suis depuis un moment

A vos agendas, cartes bleues, virements de votre Livret A à votre compte courant…

Ma sélection de mars comporte donc : 10 ouvrages en grand format, 5 romans en format poche, 10 romans en format poche et dont j’ai pu vous parler l’an dernier au moment de leur parution en grand format.

Les lirai-je tous ? Sans doute.

Tous en mars ? Certainement pas !

Je suis comme la fourmi moi, je stocke, je stocke, je stocke, et quand ça sera plus creux, j’aurai de quoi subsister jusqu’à la saison nouvelle.

Lire la suite « Je les attends en mars 2021 ! »
Bilans livresques, Editions Diable Vauvert, Editions Le livre de poche, Editions Métailié Noir, Editions Michel Lafon

Bilan lecture – Février 2021

Fin du mois oblige, voilà le traditionnel bilan lecture de février !

Je n’ai pas vu ces 28 jours passer, je n’ai pourtant pas un bilan lecture de dingue, la faute à une semaine où j’étais K.O. à cause d’un syndrome grippal et où je passais mon temps à dormir dès que j’avais fini de bosser (y compris durant ma pause de midi ^^), et il a fait tellement beau ensuite les week-ends que j’ai préféré sortir faire de la rando avec mon Monsieur Serial plutôt que de rester enfermée à la maison à lire… On en profite tant qu’on n’est pas confinés, n’est-ce pas !

Globalement, un bon mois de lecture avec de bonnes découvertes. Philip Le Roy confirme sa place de chouchou 2021 pour moi dans les auteurs français, Indridason confirme sa place de chouchou numéro 1 toutes nationalités confondues (parfaite égalité avec Ragnar Jonasson !)… J’ai aussi tenté d’explorer d’autres horizons littéraires avec Liane Moriarty, bon je sais pas si je suis prête à tenter à nouveau l’expérience mais ça a eu le mérite de me divertir un peu… et de me faire prendre conscience que finalement je suis très bien dans le polar/thriller pur, alors pourquoi aller explorer d’autres horizons trop souvent ? Ah ah !

Sur la photo, vous voyez qu’il y a un roman posé dans le mauvais sens, pas de panique je n’étais ni alcoolisée ni sous l’emprise d’un quelconque produit illicite, il symbolise juste une lecture réalisée sur ma nouvelle liseuse chérie. J’ai bien tenté de faire tenir mon Hedwige debout sur la pile de bouquins (bah oui elle a un p’tit nom, ma nouvelle meilleure copine), en vain, et je n’avais pas franchement envie qu’elle s’éclate au sol vu que je viens de l’acheter et vu ce que ça m’a coûté =)

Je vous ai enfin parlé de l’application de lecture de mini-séries littéraires, Rocambole durant ce mois de février, je vous invite à découvrir l’article si vous ne l’avez pas encore fait.

Trêves de bavardages, place au bilan !

Lire la suite « Bilan lecture – Février 2021 »
Non classé

Le secret du mari – Liane Moriarty

Le genre de bouquin que je n’aurais jamais pensé chroniquer sur mon blog, moi l’amatrice de polars qui tabassent et bien glauques.

J’avais besoin de quelque chose de plus léger mais avec un semblant de suspense malgré tout, je ne suis pas encore prête à passer à de la lecture de littérature blanche et encore moins du feel-good. J’ai tellement aimé la série Big Little Lies, découverte lors du confinement 1, que je me suis dit « allez Anaïs, essaie de lire cette auteure ».

Bon, ça ne sera ni le bouquin du siècle ni de mon année littéraire, mais ma foi il a rempli son rôle en me divertissant plusieurs heures.

Je vous parle aujourd’hui de mon premier roman de Liane Moriarty, Le secret du mari, publié au Livre de poche.

L’histoire (4ème de couverture)

Bienvenue au pays des Desperate Housewives !

Si je devais comparer ce roman à une série, incontestablement je le comparerais aux Desperate Housewives dont j’étais une très grande fan. Tout y est : la vie de famille, des conjoints pas forcément très clairs, des ruptures, des tromperies, des gosses quasi parfaits, des belles-mères emmerdantes, des fêtes organisées par l’école et qui réunissent tout ce petit troupeau de mégères au sourire par-devant, langues de vipères par-derrière… Bref, le package complet quoi !

L’intrigue tourne donc autour de plusieurs femmes, de leur vie de famille, vie sociale également et du fameux secret évoqué dès le titre.  Pour avoir la révélation à ce secret, il faudra forcément attendre un certain temps, et ce démarrage fut bien long ! Un peu plus de 100 pages pour nous présenter l’ensemble des personnages dans leur cercle familial. Bon soit.

Dire que les personnages, leur comportement, ainsi que les dialogues sont de véritables clichés est un euphémisme. J’ai bien eu l’impression de me retrouver dans un téléfilm de l’après-midi diffusé sur TF1. Gnangnan à souhait par moment, caricatural également, la plupart des hommes sont ignobles, les femmes sont des bécasses, mais bizarrement et même si j’ai eu envie d’en claquer quelques-uns par moment, c’est léger, ça se lit tout seul, pas besoin de réfléchir ni de te triturer le cerveau, ce n’est pas le genre de livres qui me fera faire des cauchemars et ça me change de mes lectures habituelles. Je savais dans quoi je me lançais en le commençant et j’y suis allée en connaissance de cause.

Le mot de la fin

Objectivement, je ne sais pas si je lirai à  nouveau cette auteure. Ça m’a un peu sorti de ma zone de confort, mais force est de constater que je suis plus ouverte aux intrigues du genre dans un téléfilm de Noël (la grande passion de mon hiver 2020 ^^ Même pas honte), plutôt que dans mes lectures.

Polar/thriller nordique

La glace – John Kåre Raake

Encore un roman nordique !

Ce livre est passé un peu inaperçu sur les réseaux sociaux au moment de sa sortie en novembre dernier et je suis tombée dessus par hasard récemment alors que j’explorais les auteurs nordiques que je n’avais encore jamais lus, en quête de futures découvertes. L’auteur est norvégien, l’intrigue se déroule au Pôle nord, il n’en fallait pas plus pour me décider !

Je vous parle aujourd’hui du roman La glace, de John Kåre Raake, publié chez Michel Lafon.

Lire la suite « La glace – John Kåre Raake »