Editions Albin Michel, Editions Fleuve noir, Editions Hugo Thriller, Editions Métailié Noir, Editions Nouvelles Plumes, Editions Pulp Fiction, Editions Tohu Bohu, Editions XO, Non classé

Bilan livresque – Mai 2018

Mai a été, plus que jamais, le mois où je me suis rendu compte de l’importance qu’a la lecture dans ma vie. J’ai traversé un douloureux moment suite à un événement familial difficile, et les heures de lecture ont été plus que jamais pour moi l’occasion de m’occuper l’esprit dans ces moments bien compliqués.

Côté littéraire… Un bon mois dans l’ensemble, très bon même… D’excellentes lectures, des retrouvailles avec des auteurs découverts l’an dernier comme Nicolas Beuglet ou Patrick Bauwen, ou des retrouvailles avec des auteurs qui font partie de mes chouchous, Arnaldur Indridason et Franck Thilliez.

Et puis, il y a eu des découvertes, et de très belles découvertes en plus de ça ! Je suis toujours fascinée de voir ce que peuvent nous proposer les nouveaux auteurs qui débarquent sur la très concurrentielle scène littéraire du thriller, je pense notamment à Guillaume Ramezi et à Salvatore Minni que j’ai eu plaisir à découvrir.

Un livre s’est démarqué, parce qu’il a été un vrai gros coup de coeur pour moi, c’est le livre de Frédéric Mars, Les marcheurs. On en parle trop peu de ce bouquin, il mérite vraiment qu’on s’y intéresse de près, et je n’ai aucun doute qu’il figurera dans mon Best Of 2018.

Il y a aussi eu un cap de franchi, celui des 5000 abonnés sur mon compte instagram, en tout début du mois… Un truc de fou, je n’en reviens pas !

Il y a eu aussi le concours Instagram, organisé en partenariat avec les Editions Métailié, pour remporter 3 exemplaires du dernier livre d’Arnaldur Indridason et dont je vais vous reparler dans ce bilan, et il y a toujours le très gros concours organisé en partenariat avec les Editions La Martinière et l’agence Anne & Arnaud, toujours sur Instagram, où nous vous proposons de gagner 10 exemplaires de Qaanaaq, de l’auteur Mo Malo, que je suis d’ailleurs en train de lire (vous avez jusqu’au lundi 4 juin à minuit pour participer)

Mai a aussi été l’occasion pour moi de sortir de ma réserve. J’ai fait le choix de ne pas exposer mes opinions politiques ou sociales sur Facebook, et je suis un peu sortie du cadre que je me suis fixée en piquant une colère sur Facebook et Instagram au sujet d’un article de Télérama qui a crée un véritable séisme dans le microcosme thrilleresque, et également en vous parlant de la sphère Bookstagram, fustigée dans un article d’un autre journal…

Place au bilan lectures maintenant !

[ 9 Livres lus ]

Lire la suite « Bilan livresque – Mai 2018 »

Editions Pulp Fiction

Derniers jours à Alep – Guillaume Ramezi

Il y a les livres pas mal, les livres qui se lisent bien, dans lesquels on passe un bon moment mais qui ne restent pas forcément très marquants et dont on aura oublié toute l’histoire quelques semaines seulement après lecture. Et puis il y a les autres, ceux qui marquent, ceux qui secouent, qui émeuvent, et qui se transforment en coup de coeur… Vous voyez où je veux en venir ? 🙂

Derniers jours à Alep est le premier livre édité de Guillaume Ramezi, et c’est très rare ça arrive avec une première parution mais ce livre est un vrai gros coup de coeur ! Vous savez que ma principale crainte est de ne pas être crédible, quand j’ai deux coups de cœur de manière aussi rapprochée… Mais zut alors, quand c’est très bien, on ne va pas se priver de le dire !

Je vous parle aujourd’hui de Derniers jours à Alep de Guillaume Ramezi, publié chez French Pulp.

Lire la suite « Derniers jours à Alep – Guillaume Ramezi »