Déceptions, Editions Calmann Lévy

Tenir – Graham Moore

J’aime les thrillers judiciaires depuis que j’ai découvert au début des années 2010 John Grisham, grand maître du genre.

Je suis tombée un peu par hasard sur ce bouquin alors que je cherchais une nouvelle lecture, et mon ressenti n’est vraiment pas terrible… Force est de constater que n’est pas John Grisham qui veut.

Ma chronique ne sera pas bien longue car j’ai été autant inspirée pour l’écrire que durant ma lecture, c’est-à-dire pas des masses !

Je vous parle aujourd’hui de Tenir, de Graham Moore, publié chez Calmann-Lévy.

Lire la suite « Tenir – Graham Moore »
Déceptions, Editions Pocket

Les meilleurs amis du monde – Gilly MacMillan

Mon article ne va pas être bien long, car je suis autant inspirée pour rédiger mon article que par ma lecture, c’est-à-dire pas du tout…

Si j’ai beaucoup apprécié les deux premiers romans que j’ai découverts de l’auteure, La nanny et Je sais que tu sais, celui-ci a été nettement plus compliqué… ça arrive !

Je vous parle aujourd’hui du roman de Gilly MacMillan, Les meilleurs amis du monde, publié chez Pocket.

Lire la suite « Les meilleurs amis du monde – Gilly MacMillan »
Déceptions, Editions Fleuve noir

Inestimable – Zygmunt Miloszewski

J’ai décidé de faire honneur à mes origines polonaises cette année en découvrant mon premier thriller polonais.

Zygmunt Miloszewski est connu pour sa série Teodor Szacki. Deux romans de cette série composent ma PAL, mais j’ai eu envie de démarrer avec un one shot sorti cette année, d’autant plus que la couv’ glaciale me plaisait beaucoup.

Pas de faux suspense, c’est un rendez-vous manqué entre l’auteur polonais et moi, et ma lecture ne s’est pas très bien passée !

Je vous parle aujourd’hui d’Inestimable, de Zygmunt Miloszewski, publié chez Fleuve.

Lire la suite « Inestimable – Zygmunt Miloszewski »
Déceptions, Editions 10/18

La maison de poupée – M.J. Arlidge

Bon. C’est un peu en dent de scie entre Arlidge et moi. Si je devais résumer le premier, Am Stram Gram je dirais « Mouais… », le deuxième Il court, il court, le furet, par « Whaoooooouuuuu », celui sera « pfiiioooout » (bruit d’un soufflé au fromage qui s’effondre parce qu’il a été sorti trop rapidement du four).

Je vous parle aujourd’hui de La maison de poupée, de M.J. Arlidge, publié chez 10/18.

Lire la suite « La maison de poupée – M.J. Arlidge »
Déceptions, Polar/thriller nordique

3 minutes – Roslund & Hellström

J’ai publié hier la chronique de 3 secondes, premier ouvrage de la trilogie des auteurs suédois Roslund & Hellström. Si vous l’avez lue, vous avez compris que j’ai été absolument conquise par le premier ouvrage de la série. Ca n’est clairement pas le cas avec le deuxième, que j’ai terminé dans la souffrance, et qui ne me donne pas envie de me jeter sur le troisième et dernier opus dans la foulée !

Je vais tenter ici de vous expliquer ce qui a bien pu se passer entre le premier « WTF j’adore ce bouquin » et le deuxième « Chéri si t’as besoin d’un truc à cramer pour allumer le barbuc, j’ai ce qu’il te faut !« .

Je vous parle aujourd’hui de 3 heures, de Roslund et Hellström, publié chez Le livre de poche.

Lire la suite « 3 minutes – Roslund & Hellström »
Déceptions, Editions Acte Sud, Polar/thriller nordique

Morte la bête – Lotte & Søren Hammer

Première chronique du mois d’août, toujours du nordique (ça va avec la météo et la soupe courgette Kiri Kiri Kiriiiiii qui accompagne mes repas ces derniers jours – 16 degrés aujourd’hui en Lorraine hein).

J’ai lu il y a quelques semaines La fille dans le marais de Satan, dernier ouvrage traduit en français de cette série suédoise, j’avais beaucoup aimé et j’avais alors décidé de reprendre tout depuis le début en les lisant dans l’ordre cette fois. Autant vous le dire de suite, ça ne s’est pas très bien passé entre lui et moi… 

Je vous parle aujourd’hui de Morte la bête, de Lotte & Søren Hammer, publié chez Babel noir.

Lire la suite « Morte la bête – Lotte & Søren Hammer »
Déceptions, Editions Sonatine

Les heures furieuses – Casey Cep

On va la faire ultra rapide méthode arrachage de sparadrap, ça fait mal, mais ça passe rapidement… Je n’ai pas envie d’écrire un pâté sur un bouquin que j’ai arrêté à la centième page alors je vais être aussi brève qu’un tweet dans ma chronique… C’est un abandon pour cause de « je m’ennuie à mourir » et « je ne trouve pas d’intérêt à ma lecture ».

Lire la suite « Les heures furieuses – Casey Cep »