Coup de coeur

Des poignards dans les sourires – Cécile Cabanac

Pioché au hasard de ma montagne à lire, le hasard fait parfois bien les choses !

J’enchaîne les bonnes lectures en ce moment, ce qui me terrifie car je sais qu’à un moment quand j’en aurai un qui me plaira moins entre les main, ça risque de casser le cercle vertueux dans lequel je suis et qui m’a sorti de plusieurs mois de marasme littéraire…

Premier roman de l’auteure Cécile Cabanac, je dégaine l’alerte « Y a du level pour un premier roman ! » et vous parle aujourd’hui de Des poignards dans les sourires, paru chez Fleuve.

Lire la suite « Des poignards dans les sourires – Cécile Cabanac »

Coup de coeur, Editions La Martinière

Nuuk – Mo Malø

Qaanaaq, premier ouvrage publié de la série éponyme il y a deux ans… Un auteur totalement inconnu pour moi, une lecture en 48h, un coup de foudre immense, et une série qui figure depuis parmi les préférées de toute ma vie de lectrice.

Il faut débarquer sur mes réseaux pour la première fois pour ne pas savoir à quel point je l’aime, cette série, et dire que ce troisième tome était attendu comme le messie est un euphémisme. On va jouer franc jeu direct, je l’ai découvert en février dernier parce que nous avons réalisé une interview ensemble avec l’auteur à la demande des éditions La Martinière (on en parle dans mon prochain article qui sera publié demain), mais j’ai voulu attendre de recevoir la version définitive pour le chroniquer car il y a eu des modifications entre ma première et ma seconde lecture.

Avant de passer à la chronique, je vous rappelle les précédentes, histoires de vous remettre dans le bain et d’y voir plus clair dans la bibliographie de l’auteur :

Et je vous invite également à aller lire la série d’articles de La quinzaine groenlandaise, que nous avons réalisée ensemble avec l’auteur en novembre dernier lors de son voyage au pays des ours polaires (avec, en prime, de belles photos qui devraient vous rappeler des lieux visités lors de vos lectures des trois ouvrages de l’auteur).

Je vous parle aujourd’hui du troisième roman de Mo Malø, Nuuk, publié fin mai chez La Martinière.

Lire la suite « Nuuk – Mo Malø »

Bilans livresques, Coup de coeur, Editions Belfond, Editions De Saxus, Editions Hugo Thriller, Editions Lajouanie, Editions Nouveaux Auteurs, Editions Points

Bilan lecture – mai 2020

Le mois de mai est passé à la vitesse de la lumière… Entre le télétravail, le retour en agence quelques jours par semaine, la lecture, le jardin, et surtout les vadrouilles/randos à moins de 100km dans ma campagne Lorraine… J’ai bien lu durant ce mois ensoleillé, mais je n’ai toujours pas eu le temps de faire les interviews que je voulais, cette section est à l’arrêt complet pour l’instant sur mon blog ; je m’y remettrai un jour, mais quand ?=)

J’ai donc lu 8 bouquins en mai, mais n’en ai chroniqué que 7. Celle qui manquera ici est Et les vivants autour, de Barbara Abel. Je pense publier la chronique courant de semaine prochaine.Sur ces 8 bouquins, deux coups de cœur, c’est rare sur un seul mois, deux déceptions aussi, et de belles découvertes ! Lire la suite « Bilan lecture – mai 2020 »

Coup de coeur, Editions De Saxus, Polar/thriller français

Ghosts of L.A. – Nicolas Koch

Je vous ai parlé l’an dernier du premier roman publié de Nicolas Koch, Un fruit amer, qui avait été un véritable coup de cœur pour moi (et bien d’autres blogueurs, je pense par exemple à Tomasbook dont la chronique était excellente). Quand un premier roman est aussi bon, je commence toujours avec un peu de stress le second, parce qu’il faut que l’auteur réussisse à faire encore mieux.Alors, mission accomplie ? Oui, et haut la main, et je dégaine une nouvelle fois « L’alerte coup de cœur », et peut-être même « Coup de foudre » d’ailleurs !

Je vous parle aujourd’hui de Ghosts of L.A., de Nicolas Koch, publié chez De Saxus.

Lire la suite « Ghosts of L.A. – Nicolas Koch »

Coup de coeur, Huis-Clos, Polar allemand

Siège 7A – Sebastian Fitzek

Je l’ai laissé bien au chaud dans ma PAL depuis sa parution afin de le découvrir, histoire de me mettre bien en condition, dans l’avion qui devait m’emmener aux Cinque Terres en Italie début avril… Le monde ayant entre temps basculé dans le grand chaos, c’est finalement confinée chez moi que j’ai enfin pris le temps de découvrir ce roman qui se déroule dans le huis-clos d’un avion de ligne.

Sebastian Fitzek est un des auteurs étrangers que je préfère, il est le maître incontesté du thriller allemand, et il est encore une fois revenu avec un excellent thriller psychologique dont il a le secret.

Je vous parle aujourd’hui de Siège 7A, publié récemment chez L’archipel.

Lire la suite « Siège 7A – Sebastian Fitzek »

Coup de coeur, Editions Mazarine, Polar/thriller français

Persona – Maxime Girardeau

Je procrastine niveau chronique en ce moment car je n’ai aucune envie de m’y mettre, mais je déteste prendre du retard sur mes articles parce que mes impressions de lecture sont les plus fortes dans les heures qui suivent la fin de ma lecture… Alors je « m’auto botte le derrière » et je prends enfin le temps de m’y mettre !

Persona est un roman qu’on voit un peu partout sur les réseaux sociaux littéraires ces dernières semaines, la com’ de la part de la maison d’édition a été efficace car il est devenu rapidement un incontournable de ce début d’année, chose assez exceptionnelle surtout quand on sait qu’il s’agit d’un premier roman et surtout quand on voit la masse incroyable de parutions en ce début d’année (ça fera l’objet d’un prochain article d’ailleurs). Alors, ça passe ou ça casse pour moi ?

Je vais le faire simple, car je dégaine les alertes « Coup de coeur » et « Y a du level pour un premier bouquin » et je vous parle aujourd’hui de Persona, de Maxime Girardeau, publié chez Mazarine Editions.

Lire la suite « Persona – Maxime Girardeau »

Coup de coeur, Editions La Martinière, Islandais, Polar/thriller nordique

L’île au secret – Ragnar Jonasson

Ragnar Jonasson est dans mon trio de tête des auteurs islandais à suivre à tout prix. Je sèche à chaque chronique que je dois rédiger sur un de ses bouquins car je vous en ai tellement parlé depuis quatre ans, je vous ai tellement vanté cet auteur, que c’est compliqué pour moi de trouver de nouveaux arguments pour vous convaincre de le lire… (on va encore me dire que je suis too-much mais ma foi, je préfère un réel enthousiasme à un avis trop conventionnel, c’est pas mon truc).

L’île au secret est le second roman de la trilogie La dame de Reykjavik. Je vous avais bien évidemment parlé du premier tome éponyme il y a quelques mois, cette fois c’est une Hulda plus jeune que nous rencontrons, car l’action se situe en 1997. Pas de panique si vous n’avez pas lu le premier tome de la série, vous pouvez très bien lire celui-ci de manière indépendante, mais je vous conseille évidemment malgré tout de le lire car les deux ouvrages sont très, très différents.

Vous êtes nombreux à m’écrire pour me demander par quel ouvrage de cet auteur commencer, dans quel ordre les lire, donc j’en profite pour vous rappeler l’article que j’avais écrit sur sa bibliographie et donc je vous remets le lien ici. A noter que j’essaierai de penser à l’agrémenter à chaque nouvelle chronique.

Sixième publication en français de l’auteur islandais, je vous parle de L’île au secret, de Ragnar Jonasson, et publié aujourd’hui chez La Martinière noire.

Ah j’allais oublier, il a été traduit par ma copine l’affreuse sorcière Ombeline Marchon, plus grande vilaine dans le royaume des vilaines, et qui ne manquera pas de venir me défoncer la schness ici, sur Instagram, Facebook, par SMS, voire même tout ça à la fois, si je lui fais l’affront de positionner la moindre petite virgule de travers, ou le moindre petit S en trop à la fin d’un verbe conjugué, dans cet article =) (hashtag Grammar Nazie) Lire la suite « L’île au secret – Ragnar Jonasson »

Coup de coeur, Editions Fleuve noir

Cinq cartes brûlées – Sophie Loubière

 

Je vous ai déjà parlé de Sophie Loubière a deux reprises, pour Black Coffee, coup de cœur incommensurable qui a contribué au fait que je me suis décidée à partir en voyage à l’ouest américain l’an dernier (et accessoirement à réaliser le plus beau voyage de ma vie), et pour sa suite White Coffee que j’ai lu quelques semaines plus tard. Dire que Black coffee est ancré dans mon âme de lectrice est un faible mot car trois ans après l’avoir lu, je m’en souviens encore en détail, et grâce à son intrigue policière mêlée à la formidable capacité qu’a Sophie Loubière à décrire des lieux, je garde une certaine nostalgie de ce moment de lecture car rares sont les ouvrages à me marquer autant, moi qui ai tendance à oublier en l’espace de quelques semaines les intrigues de mes bouquins. Je ne vais pas vous faire ici une deuxième chronique de Black coffee, mais je voulais malgré tout en remettre une couche histoire de…

C’est dans un autre registre que je découvre l’auteure aujourd’hui, car ce dernier roman publié est vraiment très différent de ce que j’ai déjà pu lire d’elle. Commencé en début de soirée, terminé le lendemain midi, tu te doutes mon cher lecteur que je vais t’en dire le plus grand bien…

Je dégaine les bandeaux « Breaking news », « Alerte coup de foudre », et « Sors vite ta liste de bouquins à acheter » et je vous parle aujourd’hui du dernier roman de Sophie Loubière, Cinq cartes brûlées, paru en janvier 2020 chez Fleuve Noir.

Lire la suite « Cinq cartes brûlées – Sophie Loubière »

Coup de coeur, Polar/thriller français

Les ombres d’Oakland – Florent Marotta

Mon cher lecteur, tu veux un vrai bon polar qui déménage, admirablement bien construit, qui occupera tes soirées hivernales grâce à une intrigue rythmée et qui t’emmènera dans les bas-fonds de la société américaine ? J’ai ce qu’il te faut !

Il a du faire le tour de la Terre avant d’arriver chez moi, mais il m’attendait gentiment à mon retour de Martinique et il est passé en prio un peu avant tous les autres que j’ai en attente parce que j’aime beaucoup ce que fait cet auteur.

J’te préviens juste que la chronique va être bonne, mais que je vais râler un bon coup quand même dans les conclusions de mon article…

Direction aujourd’hui l’ouest américain, San Francisco et sa banlieue chaude, je vous parle du dernier roman de Florent Marotta, Les ombres d’Oakland, publié chez Eaux troubles.

Lire la suite « Les ombres d’Oakland – Florent Marotta »

Coup de coeur, Editions Pygmalion

L’encyclopédie de la connerie ambiante – Samir Bouadi et Sébastien Dourver

Sébastien Dourver est THE découverte 2019 pour moi. J’ai bassiné tout le monde avec Cool Killer, j’ai même forcé mon mec à le lire quand il m’a demandé conseil sur sa prochaine lecture et il ne s’en remet toujours pas de lire un bouquin comme ça :

Page 3 : « mais qu’est-ce que c’est que ce bouquin ».

Page 5 : « mais qu’est-ce que c’est que ce putain de bouquin que tu me fais lire… »

Je crois qu’il était pas prêt !

L’encyclopédie de la connerie ambiante n’est pas un thriller, je ne compte pas diversifier mes genres littéraires plus que ça mais j’ai eu envie de découvrir ce qui se cachait derrière ce drôle de titre écrit à quatre main, j’avoue (pardon Samir mais je ne te connaissais pas encore) qu’après avoir lu Cool Killer j’avais vraiment envie de voir de quoi Sébastien Dourver était capable.

Il n’est pas tout seul cette fois à écrire son bouquin – vous me direz qu’on a bien compris, depuis Cool Killer, qu’il n’est pas tout seul dans sa tête ce bonhomme (rires) – il est accompagné de Samir Bouadi, auteur, acteur et chroniqueur (OK Google, merci !). Les deux-là n’en sont pas à leur coup d’essai ensemble car ils ont déjà publié conjointement en 2016 Bien choisir sa religion avant la fin du monde, que je n’ai pas encore lu mais ça ne saurait tarder.

Je ne m’attendais pas à une lecture conventionnelle vu le titre, j’en ai eu pour mon compte, je n’ai aucune idée de comment je vais vous parler de ce bouquin mais je vais tenter de vous convaincre de le découvrir.

Je vous parle aujourd’hui de L’encyclopédie de la connerie ambiante, de Samir Bouadi et Sébastien Dourver.

Lire la suite « L’encyclopédie de la connerie ambiante – Samir Bouadi et Sébastien Dourver »