Déceptions, Editions JC Lattès

Le cas Nelson Kerr – John Grisham

Habituellement j’aime tout ce que publie John Grisham. Mais pas cette fois.

Les thrillers de l’auteur américain ont la particularité de se dérouler dans le milieu judiciaire et je trouve toujours fascinante cette capacité qu’il a à nous plonger dans ce milieu qui peut paraître inabordable pour des personnes qui n’en font pas partie.

J’ai terminé ce roman parce que tout ne m’a pas déplu, mais je reste sur un ressenti majoritairement négatif cette fois.

Je vous parle aujourd’hui du roman Le cas de Nelson Kerr, de John Grisham, publié chez JC Lattès.

L’histoire (4ème de couverture)

Le jour où Bruce Cable, libraire, fête le retour de Mercer Mann venue présenter son best-seller, le cyclone Leo change de trajectoire et fond sur l’île de Camino.
La tornade est dévastatrice. L’une des victimes, Nelson Kerr, ami de Bruce, est auteur de thrillers. Mais ses blessures ne semblent pas avoir été causées par la tempête.
Qui voudrait la mort de Nelson ? Sur une clé USB, Bruce découvre son nouveau roman. Le tueur y serait-il désigné noir sur blanc ?
Alors que Bruce mène l’enquête, il devine une vérité plus…

Mmmmooffff…

Direction une riche petite ville américaine où des notables du milieu littéraire se retrouvent régulièrement autour d’événements liés à la promotion de leurs ouvrages ou de bons repas richement servis chez le libraire du coin. Cette longue première partie m’a franchement gonflée car tout n’était ici que clichés : les dialogues, les relations entre les personnes de ce milieu qui n’ont de cesse de se brosser mutuellement dans le sens du poil, le caractère de ce libraire qui se prend pour le dieu tout puissant du milieu et qui a une haute, très haute estime de lui-même (tiens donc ça me rappelle quelqu’un =) ). Heureusement, un ouragan va venir mettre un sacré bordel dans ce monde très feutré et là, l’intrigue commence enfin ! Il y aura d’énormes pertes matérielles, des morts, et un auteur dont la mort est suspecte car les premières constatations de ses amis qui l’ont retrouvé après l’ouragan mettent en doute le fait que c’est l’ouragan qui l’ait tué.

On alternera à partir de ce moment passages judiciaires, enquête peu palpitante malgré quelques rebondissements qui auront eu le mérite de me faire continuer sans l’abandonner. La résolution de l’énigme m’a laissée de marbre…

Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas accroché à grand-chose dans ce roman ! ça ne m’empêchera pas d’en lire d’autres de l’auteur malgré tout !

En attendant, next !

2 réflexions au sujet de “Le cas Nelson Kerr – John Grisham”

Répondre à Anaïs Serial Lectrice Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s