Non classé

L’enfant étoile – Katrine Engberg

Du nordique, du nordique, encore du nordique ! Direction le Danemark cette fois avec Katrine Engberg ! Ce livre a fait grand bruit au moment de sa sortie en grand format et il fait aujourd’hui partie de la sélection pour le Prix Nouvelles Voix du Polar organisé comme chaque année par Pocket. Il était grand temps que je me penche dessus, et ça c’est pas trop mal passé entre lui et moi-même si ça n’ira pas jusqu’au coup de cœur.

Je vous parle aujourd’hui de L’enfant étoile, de Katrine Engberg, publié chez Fleuve noir.

L’histoire (4ème de couverture)

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Anette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.

Simple coïncidence ou plan machiavélique?

Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Un roman qui prend son temps

Direction un petit immeuble de Copenhague où vivent un vieux monsieur, une ancienne prof à la retraite qui essaie de percer en tant qu’auteure, et deux amies d’enfance en collocation. Le drame survient chez ces dernières : l’une des deux jeunes femmes est retrouvée sauvagement assassinée chez elle, le visage porte les stigmates de l’agression et font étrangement écho au roman que la propriétaire des lieux est en train d’écrire. Nous vivrons les événements de son côté, mais également de celui de l’enquêteur.

L’enfant étoile est un roman qui prend son temps. En effet, passé le premier drame et la découverte du cadavre, le rythme de l’intrigue n’est clairement pas des plus tonitruants et même si je l’ai lu sans ressentir de lassitude, je dois avouer qu’à la moitié du roman je me suis demandé quand est-ce qu’il allait se passait quelque chose qui allait faire avancer l’intrigue. Et puis vient la deuxième moitié, et là, enfin l’intrigue avance et le rythme ne faiblit plus jusqu’à la dernière page ! Les suspects seront nombreux, le dénouement est complètement inattendu et arrive tardivement histoire de prolonger notre plaisir.

L’auteure prend un soin tout particulier à nous faire connaître les personnages de Jeppe et Annette, qui forment un duo de flics assez inattendu tant leurs caractères sont différents. La bonne humeur n’est pas toujours au rendez-vous entre eux, entre l’exubérante Annette et Jeppe, plus taciturne et qui semble porter de grandes souffrances en lui suite à son divorce. Ils ne sont d’ailleurs pas avares en vacheries l’un envers l’autre, ça prête à sourire parfois et à détendre l’atmosphère. On s’attache à ce duo, et j’ai hâte de les retrouver dans le second roman de l’auteure.

Le mot de la fin

Je n’ai pas grand-chose à dire au sujet de ce roman. Je me rends compte que même si j’ai passé un bon moment de lecture, il m’a permis de déconnecter de la réalité et dieu sait que j’en ai besoin en ce moment, il me manque un petit quelque chose… Comme un plat qui est bon mais qui manquerait un peu d’assaisonnement. Il est sans doute un poil trop classique pour moi.

L’auteure vient de publier un second roman mettant en scène ces deux enquêteurs, je le découvrirai prochainement malgré tout !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s