Coup de coeur, Editions Presses de la cité

Les trois épouses de Blake Nelson – Cate Quinn

Bookstagram c’est un peu l’île de la tentation de la lecture. J’ai tellement vu de chroniques positives sur ce bouquin qu’il est passé dans ma liste « à lire en priorité absolue ».

Au risque de passer pour une lectrice facile qui s’extasie tous les deux bouquins en ce moment, c’est à nouveau un carton plein pour moi et je vais rejoindre les nombreux avis dithyrambiques dessus !

Je vous parle aujourd’hui du roman Les trois épouses de Blake Nelson, de Cate Quinn, publié aux Presses de la Cité.

L’histoire (4ème de couverture)

Blake Nelson est retrouvé mort dans le désert. La police soupçonne sa femme l’avoir tué. Mais laquelle ?

RACHEL, PREMIÈRE ÉPOUSE
 » Pardonne-moi, Seigneur, j’ai menti à un policier aujourd’hui. Je lui ai dit que Blake n’avait jamais levé la main sur moi. « 

TINA, SŒUR-ÉPOUSE
 » Quand les flics m’ont embarquée, j’ai cru qu’ils nous arrêtaient pour polygamie. À Vegas, je me faisais arrêter pour racolage. Ici, c’est parce que je suis mariée. « 

EMILY, SŒUR-ÉPOUSE
 »  » Tu peux être toi-même ici ‘, m’a dit Blake. Ce qu’il voulait dire, je pense, c’est que je pouvais être à lui. « 

Contre la volonté de sa famille et les règles de l’Église mormone, Blake Nelson a épousé trois femmes. Tous les quatre vivent dans un ranch miteux perdu au beau milieu de l’Utah, dans l’attente de la Fin des Temps. Personne ici ne les dérangera. Jusqu’à ce que le corps de Blake soit retrouvé dans un sale état.
Bienvenue chez les mormons !

Une lecture en apnée, coupée du monde

L’intrigue se déroule dans le fin fond de l’Utah, non loin de Salt Lake City, ville connue pour sa communauté mormone. Si certains vivent de manière discrète leur foi, d’autres la vivent de manière plus extrême, et c’est le cas de Blake et de ses trois épouses Rachel, Tina et Emily. Reclus dans leur habitation en plein milieu du désert, vivant des récoltes et du petit boulot de commercial de monsieur, ils sont dans une bulle coupés du monde et de la société. Et puis un jour le drame, Blake est retrouvé mort pendu au beau milieu de la nature et non du lieu où il pêche régulièrement. Suicide ou meurtre ? L’enquête démarre, et nous allons la vivre aux côtés des trois veuves.

Les trois épouses de Blake Nelson est un roman choral, chaque chapitre donne la voix à l’une des épouses, à ce qu’elles vivent durant l’enquête, leur perception de leur couple, de leur mari, de cette espèce de bulle familiale dans laquelle elles vivent, de la société. Très différentes les unes des autres et ne s’appréciant pas forcément, c’est la personnalité de chacune qui fait la grande force et tout l’humanisme de ce roman. C’est aussi leurs caractères divergents qui donnent toute la saveur à ce roman. Il y a Rachel, la première épouse et plus sage qui s’occupe de faire tourner la maison ; il y a ensuite Tina, l’ex prostituée bien plus dévergondée et qui a souvent les faveurs sexuelles de son mari ; et enfin Emily, la timide Emily qui se retrouve dans une situation qu’elle n’aurait jamais imaginée. La mort de Blake sème forcément le trouble parmi ses femmes qui le voyaient un peu comme le centre de leur univers.

Il sera inconcevable de résumer ce roman en vous disant qu’il est un thriller, ou un polar. Certes il y a l’enquête autour de la mort du mari qui est palpitante et qui nous réserve son lot de surprise. Certes il y a une grosse partie consacrée aux différents interrogatoires au poste de police. Mais le talent de l’auteure, c’est d’avoir en même temps réussi à créer des personnages forts, attachants, particulièrement fouillés sur le plan psychologique, et à éveiller notre intérêt au sujet de cette communauté mormone. Je ne connaissais que de loin cette communauté à laquelle je ne m’étais jamais vraiment intéressée. J’ai découvert les facettes de leur vie, de leurs croyances. L’isolement, les pratiques extrêmes, le fait de vivre au sein d’un mariage plural alors que celui-ci est interdit depuis plus d’un siècle me laisse penser qu’on se rapprocherait plus des pratiques sectaires que religieuses ici. On se demande comment il est possible de vivre dans un tel endoctrinement et d’infliger à sa vie et à son estime de choix des choses aussi difficiles.

Sans pour autant s’éloigner du thriller, j’y ai trouvé de l’intérêt car même s’il n’est pas dans mon cœur de cible en matière de choix de lecture, l’auteure n’en oublie pas de ménager son suspens autour de l’enquête, de créer l’envie de continuer à le lire pour découvrir qui a bien pu tuer Blake.

Il y a quelque chose de terriblement accrocheur dans ce roman, quelque chose qui fait qu’une fois commencé je n’ai plus réussi à le lâcher. Il pouvait se passer n’importe quoi autour de moi, j’étais plongée dans ces pages virtuelles qui défilaient sous mes yeux et rien ne pouvait m’en défaire.

Le mot de la fin

Un roman qui peut se lire aussi bien par des lecteurs de polars que de littérature blanche et qui ont envie de s’essayer au noir…

Un roman à lire à tout prix !

4 réflexions au sujet de “Les trois épouses de Blake Nelson – Cate Quinn”

  1. Et allez. Directement sur ma whislist. Et je me noie dans ma bave. Pas très distingué je te l’accorde Anaïs, mais c’est de ta faute. Et la couverture me plaît infiniment, quant à ta chronique, n’en parlons pas. Et puis c’est bien aussi de ne pas mettre tous les livres dans une même case. 😉🙏❤️

    Aimé par 1 personne

      1. Les autres, je ne les ai pas lues, vu que je ne vais plus sur booksta.
        J’admets ce que n’est pas très délicat de se noyer dans sa bave, ça manque de poésie 😅
        Ohhh oui. Il devrait me plaire.
        Je t’embrasse également 😘😘

        Aimé par 1 personne

Répondre à laplumedelulu Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s