Déceptions, Editions Fleuve noir

Inestimable – Zygmunt Miloszewski

J’ai décidé de faire honneur à mes origines polonaises cette année en découvrant mon premier thriller polonais.

Zygmunt Miloszewski est connu pour sa série Teodor Szacki. Deux romans de cette série composent ma PAL, mais j’ai eu envie de démarrer avec un one shot sorti cette année, d’autant plus que la couv’ glaciale me plaisait beaucoup.

Pas de faux suspense, c’est un rendez-vous manqué entre l’auteur polonais et moi, et ma lecture ne s’est pas très bien passée !

Je vous parle aujourd’hui d’Inestimable, de Zygmunt Miloszewski, publié chez Fleuve.

L’histoire (4ème de couverture)

À Varsovie, le couple Zofia et Karol doit faire face à un quotidien compliqué. Zofia a été licenciée du musée national pour raisons politiques et Karol est atteint d’une maladie neurodégénérative qui efface ses souvenirs rattachés aux émotions fortes.
Lorsque Zofia est contactée par une ancienne connaissance, Bogdan Smuga, pour retrouver la collection perdue des artefacts Aïnou, apportés en Europe il y a cent ans depuis l’île de Sakhaline par un ethnologue de renom, elle ne peut refuser.
Alors que Karol est placé dans une clinique spécialisée dans les Pyrénées françaises pour traiter sa maladie, Zofia, accompagnée de Bogdan, se lance dans sa nouvelle mission qui l’amène notamment à Saint-Pétersbourg et Paris, et plus particulièrement au musée national d’Histoire naturelle.
Mais nombreux sont ceux qui, comme eux, veulent mettre la main sur l’un des artefacts d’une valeur inestimable, une sculpture représentant un ours…
En plein milieu d’une lutte acharnée entre un groupe pharmaceutique et un ensemble de scientifiques indépendants, commence alors une course contre la montre, qui risque fort de pousser Zofia et Bodgan au bout de leurs limites…

Abandon

Je n’ai pas pu passer la 150ème page du bouquin. J’ai passé des jours et des jours dessus à tenter de persévérer, mais quand tu lis 100 pages en 5 jours, que tu t’y ennuies tellement qu’après chaque page tu te retrouves sur ton téléphone à traîner sur Instagram, les ventes privées de déco ou Pinterest, tu te dis que ça va être très long jusqu’à la fin…

Si je reconnais volontiers les talents de narrateur de l’auteur qui a une écriture agréable malgré un foisonnement de détails rendant particulièrement lourde ma lecture, c’est le fond qui m’a le plus posé problème et j’avoue chercher encore le thriller ou le polar dans ce roman. L’auteur évoque à de très nombreuses reprises la Pologne, la société polonaise et j’avoue que même si j’ai baigné dans cette atmosphère toute mon enfance parce que j’ai été élevée par des grands-parents polonais, je n’ai pas ressenti un intérêt particulier à découvrir la Pologne de la Première Guerre Mondiale. Impossible non plus de m’attacher aux personnages, de ressentir un intérêt particulier pour leur vie et pour les intrigues qui gravitaient autour d’eux.

Inestimable est un roman d’aventure, d’amour, d’espionnage, on plonge aussi dans un monde politique et scientifique par moment. C’est trop pour moi, ça manque de meurtres, de sang, de cadavres… Je n’étais tout simplement pas la bonne lectrice pour ce roman car bien trop éloigné de ce que j’aime lire habituellement.

Le mot de la fin

Je ne suis visiblement pas encore prête pour la diversification littéraire… J’ai beau tenter à de rares moments de lire autre chose que du thriller ou du polar, ça se solde systématiquement par un échec.

 Je pense que le roman pourrait plaire à des lectures plus ouverts que moi, amateurs de littérature blanche et qui ne cherchent pas une intrigue sombre, violente ou remplie de suspense.

C’est un abandon, sans doute le dernier de l’année !

Next !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s