Editions Acte Sud, Editions Fleuve noir, Editions La bête noire, Editions Le livre de poche, Editions Sonatine, Polar/thriller français, Polar/thriller nordique

Mes coups de coeur 2021 !

Je publie traditionnellement mes articles Coups de cœur et Coups de foudre chaque année fin décembre, mais récemment j’ai pas mal de personnes qui sont venues me demander conseil en prévision des achats de Noël qu’ils prévoyaient de faire pour de proches lecteurs. J’ai donc voulu avoir votre avis et j’ai mis en ligne un sondage en story sur Instagram, pour savoir si vous préfériez que ces articles soient publiés début décembre, ou après Noël. Le résultat est sans appel, vous avez été plus de 500 à voter, et 96% à préférer ces articles début décembre.

Qu’à cela ne tienne, j’y ai passé quelques heures qui n’étaient pas prévues à mon planning, mais c’est fait ! 🙂

C’est la quatrième année que je publie ces articles, et c’est toujours un plaisir pour moi de faire cette rétrospective car elle me permet de me replonger dans mes souvenirs de lecture et de constater à quel point j’ai fait de belles découvertes.

Contrairement aux années précédentes, il y a moins de nouveautés dans cette liste, parce que j’ai décidé d’arrêter les conneries d’achats compulsifs pour me focaliser sur mon immense PAL et sur des bouquins qui prenaient la poussière dedans depuis un certain temps. Je reviendrai longuement je pense sur tout ça dans un article bilan annuel, je pense.

Cette année, ils seront 8 coups de cœur, et seulement trois coups de foudre. Le second article sera publié lundi 13 décembre.

Certains sont des petits nouveaux sur la scène littéraire polar, d’autres squattent depuis trois ans mon podium, d’autres débarquent carrément avec deux bouquins dans mes coups de cœur de l’année… ils sont français ou étrangers, en tout cas ils ont fait vibré mon cœur de lectrice, et ils font partie de huit premiers ouvrages à mettre dans votre hotte de Père Noël

Arrête ton cirque ! Odile Baltar (Fleuve Editions)

Parce qu’il est différent, pour son humour grinçant, sa capacité à jongler avec les mots, son audace.

« Si vous en avez marre de lire des romans conventionnels, tous calibrés de la même manière, sans relief si âme, c’est lui qu’il vous faut ! C’est fin, intelligent, bien mené et formidablement bien écrit. »

Le chant de l’assassinRJ Ellory (Le livre de poche)

Pour sa capacité à faire naître des émotions immenses en moi, pour la poésie de son écriture pourtant noire, sa sensibilité.

« Un roman qui marque, un coup de griffe à l’âme, et un magnifique coup de cœur. »

La part du démonMathieu Lecerf (La bête noire)

Pour sa maîtrise de l’écriture incroyable et stupéfiante pour un premier roman.

« Ce bouquin est tout simplement inlâchable. »

La fille sans peauMads Peder Nordbo (Acte Sud)

Parce que l’auteur allie paysages polaires de rêve et noirceur la plus totale.

« Si vous aimez le vrai polar, vous en aurez pour votre compte ici. C’est noir, c’est sombre, c’est lugubre comme la nuit polaire, c’est parfois dégueulasse quand ça touche à des thèmes aussi durs que l’inceste, les violences sexuelles et intrafamiliales, et pourtant ça sonne tellement juste, tellement crédible et désespérément actuel.« 

Qui veut gagner le paradis ?Philip Le Roy (Cosmopolis)

Parce que c’est le bouquin le plus badass que j’ai lu cette année ! Du grand art, un jet d’acide dans les yeux !

« Brillant, intelligent et sans concession. Philip Le Roy redonne ses lettres de noblesse au genre de la nouvelle qu’il magnifie malgré la noirceur qui s’en dégage. Quand on sait à quel point l’écriture d’une nouvelle est compliquée, et à quel point l’exercice est redouté par bon nombre d’auteurs expérimentés, ça force au respect.« 

Couverture dangereusePhilip Le Roy

Deux romans d’un même auteur, c’est du jamais vu dans un même article coup de cœur ici ! Philip Le Roy est ma vraie grande belle découverte 2021 !

« Un style qui change, différent,  moderne et décalé à la foi, et qui ranime à grand renfort de défibrillateur la lectrice de polars un peu fatiguée que j’étais devenue ces derniers mois. »

S’adapter ou mourir Antoine Renand (La bête noire)

Parce que ça fait trois ans que je vous dis que cet auteur est le nouveau prodige du thriller français et que cet ouvrage nous prouve encore l’étendue de son talent et sa capacité à se renouveler sans cesse.

« Dérangeant, brillant, puissant, remarquable ! »

Les somnambulesChuck Wendig (Sonatine)

1176 pages de bonheur.

« Stupéfiant, divertissant, précurseur, novateur. »


J’espère que cette liste vous aura plu, et qu’elle vous procurera de longues et belles heures de lecture.

A lundi pour la sélection de mes coups de foudre !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s