éditions folio, Editions Fleuve noir, Editions Harper Collins, Editions J'ai lu

Bilan lecture – Juin 2021

Le mois de juin est passé à une vitesse effrayante, et c’est tant mieux car il marque mon dernier mois sans voyage ! Je profite d’une faille spatio-temporelle dans l’épidémie et les restrictions sanitaires et je m’envole pour l’Italie dans trois jours, mettant ainsi un terme à plus d’un an et demi sans voyager pour cause de pandémie et blessure à la cheville, et re pandémie…

Si le début du mois a été très compliqué niveau lecture (des travaux d’extérieurs pendant quelques jours de congés, des itinéraires de voyages à préparer en catastrophe, et une PAL qui ne me faisait pas envie…), la deuxième quinzaine a été assez prolifique et je n’ai pas réussi à me mettre à jour de mes chroniques avant mon bilan mensuel. Pas grave, ça passera sur le bilan de juillet, il n’y a pas mort de blogueuse hein ! =)

Ca a été un mois sans plus, de bonnes lectures mais à part le premier opus de Hjorth & Rosenfeldt, pas de coup de coeur, deux déceptions, mais rien qui ne me fera frétiller durant des mois… Mention spéciale par contre pour No fun d’Ombeline Marchon, c’est un bouquin qui est très différent de ce que je lis actuellement et ça m’a fait du bien de rire sur toutes ces catas Covid qu’on vit depuis plus d’un an.

Mon état d’esprit y est pour beaucoup je pense, le temps est toujours infecte en Lorraine (et j’ai l’humeur parfaitement assortie ces derniers jours), j’ai l’impression qu’on est en train de vivre un automne sans fin depuis 8 mois, le manque de voir autre chose que la maison, le bureau et le jardin pèsent également beaucoup sur moi qui bouge énormément habituellement… Mes vacances vont remettre les compteurs à zéro et je vais revenir reposée et détendue d’avoir profité. Je serai donc très peu présente ici ou sur mes réseaux durant pendant presque 2 semaines.

Il y aura eu 8 lectures en juin, mais seulement 6 chroniques faute de temps… Revenons dessus un peu plus en détail !

– Linwood Barclay – Champ de tir (J’ai lu)

« La chronique la plus courte de l’histoire de mon blog, et un abandon à la 250è page !« 

– Nicolas Druart – L’enclave (Harper Collins)

« C’est un réel flop pour moi, L’enclave manque pour moi de demi-mesure, de subtilité, tant sur le fond que sur la forme. » 

Hjorth & Rosenfeldt – Dark secret (Prisma)

« Du suspense, des personnages hauts en couleurs et attachants, du rythme, bref, du tout bon ! Je suis fan, archi fan, et je vous parlerai du second ouvrage de la série, Le disciple, très bientôt.« 

Joe Ide – Gangs of L.A. (Folio policier)

« La lecture a été un peu compliquée au début car le style de l’auteur est franchement particulier, parfois un peu brouillon et décalé, ça part dans tous les sens et j’ai mis une bonne centaine de pages à accrocher et à rentrer dedans. J’ai cru que j’allais à nouveau abandonner un bouquin, mais j’ai finalement bien fait de continuer car passé la centième page, j’ai commencé à me sentir concernée par l’histoire et à m’attacher aux personnages de ce roman assez peu conventionnel. »

Sophie Loubière – De cendres et de larmes (Fleuve)

« Il y a toujours beaucoup de poésie dans l’écriture de Sophie Loubière, une certaine sensibilité qui est un peu le fil conducteur de chacun de ses romans et qui contraste avec la noirceur de ses intrigues, ou le glauque de son atmosphère comme c’est le cas ici. Si elle est capable d’écrire des intrigues totalement différentes à chaque fois, cette sensibilité ne la quitte, elle, jamais.« 

Ombeline Marchon – No fun (Autoédition)

« C’est badass, cynique, bourré d’humour noir et d’autodérision. Un petit condensé de bonne humeur d’une personne sérieuse qui ne se prend pas au sérieux. Et en plus c’est foutrement bien écrit car Ombeline joue avec les mots en les maniant à merveille.« 


Et en juillet ?

Je ne lis jamais beaucoup lorsque je voyage, et ça sera certainement encore moins le cas cette fois vu que j’ai besoin de rattraper tout ce temps perdu. Je compte profiter de chaque seconde sur place pour découvrir les jolis villages et villes dans lesquelles nous nous rendrons, faire un peu de rando et profiter de la gastronomie (et de la picole !) italienne. Je prendrai quand même un roman avec moi, d’Ilaria Tutti histoire de me mettre dans l’ambiance, et ma liseuse au cas où je passerai des nuits sans sommeil… Pour le reste, mon blog sera en pause du 3 au 14 juillet, et je serai absente de mes réseaux sociaux durant ces quelques jours.

Bon courage à ceux qui bossent, et bonnes vacances aux autres !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s