Coup de coeur, Editions Pocket, Polar/thriller français

Les p’tites chroniques du grenier – Barbara Abel et Franck Thilliez

Le retour des p’tites chroniques du grenier !

J’avais prévu il y a fort fort fort longtemps de faire ce genre d’article une fois par mois, quand un ouvrage que j’ai vraiment aimé par le passé serait publié en poche, ou juste pour l’envie d’en remettre une couche sur un de mes précédents coups de cœur, mais étant donné le fait que je suis absolument incapable de me tenir à quelque chose de fixe et d’arrêté au planning, je publie ces sélections de manière complètement anarchique.

Aujourd’hui, on va faire d’une pierre deux coups, et je vais vous parler de deux ouvrages qui ont marqué mon année 2020 et qui sont publiés en poche à un prix tout doux.

Je fais partie des personnes qui achètent bien volontiers des petits formats, car plus pratiques à embarquer dans le sac à main ou la valise (dit celle qui a claqué 300 balles dans une liseuse en début d’année) et surtout avec un prix plus doux pour le portemonnaie.

Ce sont deux auteurs qu’il n’est plus nécessaire de présenter, passons donc immédiatement au vif du sujet avec un petit rappel de mes chroniques.

Bonne lecture à tous !

Et les vivants autourBarbara Abel

Ce que j’en ai pensé

« Rarement déçue de Barbara Abel, elle sait mettre le doigt où ça fait mal, c’est intelligent, bien construit, ça se lit tout seul, et je n’en ai fait qu’une bouchée en moins de 24h. »

Quatrième de couverture

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.

Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

Après Je sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.

Il était deux foisFranck Thilliez

Ce que j’en ai pensé

« A chaque fois que tu te dis : « ok, celui-là est son meilleur », il arrive à faire encore mieux. Franck Thilliez nous prouve une nouvelle fois l’étendue de ses connaissances et de son talent. Il faudrait être fou pour ne pas l’aimer. »

Quatrième de couverture

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.
Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…
Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s