Non classé

Bilan lecture – Mai 2021

Vous dire que je n’ai pas eu envie de me mettre à la rédaction de mes articles, ou de prendre le temps de publier des photos sur mes réseaux est un euphémisme. Le mois de mai a été pourri niveau météo, mais j’ai eu largement de quoi m’occuper avec les travaux dans nos deux chambres, les travaux extérieurs que nous avons également commencés, et les itinéraires des vadrouilles prévues dans les prochains mois si la situation sanitaire reste stable comme actuellement. J’ai bien lu, à mon rythme habituel, mais alors les mondanités sur les réseaux sociaux et la rédaction de mes articles, pfiou, c’était dur et j’ai été assez peu présente d’ailleurs et sur le blog, et sur Instragram.

Les lecteurs qui ne sont pas friands de polars scandinaves vont finir par m’abandonner vu qu’en ce moment je lis une grande majorité d’ouvrages venus du froid. Ma mère, grande lectrice de polars et qui suis de près mes retours de lecture, en est elle-même désespérée « Tu vas lire du nordique encore longtemps là ? » m’a-t-elle demandé dimanche… J’essaie malgré tout de ne pas lire que du nordique au risque de me retrouver à un moment, dans quelques mois ou années, sans plus rien à lire du genre, mais je vous avoue que je me fais violence, notamment pour lire des auteurs français… Je pense que mon besoin d’évasion y est pour beaucoup, de même que le fait que pendant plusieurs années j’ai lu un majorité de français. J’ai l’impression d’en avoir fait le tour, même s’il est clair que ce n’est pas le cas car de nombreux nouveaux auteurs ont fait leur apparition et que certains ont des choses vraiment intéressantes à nous proposer… Mais je pense faire un blocage depuis quelques temps, et même si j’ai prévu d’en lire deux en juin (le dernier Franck Thilliez et Nicolas Druart), je pense laisser de côté de polar tricolore encore un certain temps. Quoi qu’il en soit, je ne me forcerai à rien, je ne m’obligerai à rien, je continuerai de lire ce qui me fait envie, quand j’en ai envie.

En mai, il y aura eu de belles découvertes, notamment avec les auteurs suédois Hjorth & Rosenfeldt ainsi que les auteurs danois Lotte et Soren Hammer. J’ai d’ailleurs acheté le reste des titres de ces deux séries et je les lirai progressivement dans les semaines à venir.

Il y aura eu aussi la confirmation que Philip Le Roy est un de mes nouveaux chouchous français, grâce à son excellent recueil de nouvelles, qui dépoussière un genre pas assez en vogue chez les lecteurs…

Il y aura eu un abandon, avec Michael Connelly. Je n’ai même pas eu envie de me forcer à le chroniquer tant il m’a laissée de marbre et que, si je n’avais déjà pas envie de rédiger les articles sur ce que j’ai aimé lire, imaginez donc sur un bouquin qui m’a gavé ! =)

8 ouvrages ont été chroniqués en mai, il est temps de revenir dessus aujourd’hui.


« Un roman divertissant qu’on reprend avec plaisir après une journée de travail ou les fesses dans un transat en vacances. Du bruit dans la nuit n’est pas le roman de l’année, mais il fait malgré tout le job, et c’est tout ce qu’on lui demande ! »

« Le polar nordique a la réputation d’être plutôt lisse, dans le sens où même s’il y a des meurtres, des enquêtes et parfois un peu d’hémoglobine, rares sont les ouvrages qui mettent en avant des scènes assez violentes ou crues. La plupart du temps, les intrigues sont plutôt écrites à la manière d’un épisode de Columbo, il y a bien des coups de feu tirés mais on tait le sang versé, on retrouve des cadavres vieux de plusieurs semaines mais on n’en décrit ni l’aspect ni l’odeur, on tait les scènes de tortures ou les violences sexuelles… La grande force de cet ouvrage et ce qui le différencie des autres, à mon sens et parce que je suis une lectrice qui aime les ouvrages violents/glauques/dégueulasses, c’est de ne pas voiler ces scènes difficiles, mais de nous les jeter en pleine figure de manière à ce qu’on saisisse bien l’horreur de la situation. Pourquoi mettre un peu de fard ou d’édulcorant sur des thèmes aussi durs, aussi réels ? ça, les auteurs l’ont bien compris, et c’est ce qui a fait que ça a aussi bien fonctionné chez moi. »

« Ce livre est tout bonnement excellent, un bijou de noirceur, et je vais m’empresser de découvrir les autres titres des auteurs ! »

  • Koz – Noir (Fleuve)

« Koz nous plonge en plein cœur de l’enquête de police, au sein d’une équipe qui tente de faire la lumière (elle est bonne celle-là) sur cette attaque massive qui a plongé la capitale dans le chaos. Cette enquête aura son lot de rebondissements, de courses contre la montre et d’obstacles. Sentiment d’immersion total, tout va très vite et l’auteur vous laisse à peine le temps de souffler que c’est déjà la fin. L’auteur fait le job, il nous divertit, nous angoisse, nous plonge dans sa vision la plus noire du monde de demain, un monde terrifiant et pourtant pas si lointain. »

« Un jet d’acide dans mes yeux de lectrice. Un recueil de 42 nouvelles, noir de chez noir.

Philip Le Roy n’a pas froid aux yeux et il nous emmène affronter la réalité dans ce qu’elle a de plus moche, de plus violent, de plus cru aussi. Jamais moralisateur, une pointe de sarcasme et de cynisme par-ci par-là qui égratignent au passage, ça se lit avec une certaine délectation, un sourire diabolique au coin des lèvres devant tant de politiquement incorrect. »

  • Jørn Lier Horst – Le disparu de Larvik (Folio)

« Le disparu de Larvik est un ouvrage dans la continuité des trois précédents romans de l’auteur. On notera une certaine redondance dans les thèmes abordés, notamment celui des trafiquants en tous genres. Ce n’est pas forcément ce que je préfère lire dans mes polars mais j’accroche toujours autant au talent de conteur de l’auteur.« 

« Brillant, divertissant, précurseur, novateur. Vous ne pouvez pas passer à côté de ce roman. »

2 réflexions au sujet de “Bilan lecture – Mai 2021”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s