éditions folio, Polar/thriller nordique

Le disparu de Larvik – Jørn Lier Horst

J’ai découvert début 2021 l’auteur norvégien Jørn Lier Horst avec ses trois premiers ouvrages publiés en France : Fermé pour l’hiver, Les chiens de chasse et L’usurpateur, et j’ai profité de la parution en format poche de son quatrième ouvrage pour le découvrir à son tour. Le cinquième, Le code Katharina, vient d’être publié en grand format mais je le lirai l’an prochain car maintenant que j’ai commencé sa série en poche, je vais rester sur ce format sinon ma collection va être dépareillée et ça ne va pas me plaire ah ah ah !

Je ne saurais que trop vous conseiller de lire les romans de cette série dans l’ordre car nous suivons l’évolution des personnages dans leur vie personnelle.

Je vous parle aujourd’hui du quatrième roman de la série Wisting de Jørn Lier Horst, Le disparu de Larvik, publié chez Folio policier.

L’histoire (4ème de couverture)

Retour en Norvège le temps d’une lecture, et retour surtout aux côtés de Wisting, policier chevronné qui va devoir se replonger dans une affaire vieille de plusieurs mois, liée à la disparition d’un chauffeur de taxi. De nouveaux éléments apparaissent de manière plutôt inattendue, impliquant des personnes complètement étrangères à l’affaire et bien trop proches de certains policiers…

Du polar pur jus !

 Comme dans ses précédents romans, l’auteur situe son intrigue dans le milieu des trafiquants où la magouille est l’essence même de leur vie et leur permet de vivre parfois très confortablement grâce à l’argent sale que cela génère. Les ramifications seront nombreuses dans l’enquête, notamment lorsque deux affaires se réunissent pour n’en former qu’une. Classique me direz-vous, mais ça fonctionne toujours chez moi surtout que cette fois, les deux affaires ne sont pas gérées par les mêmes flics mais par deux équipes différentes, et que forcément les premiers ne vont pas forcément apprécier de voir débarquer un autre enquêteur prêt à démonter tout ce qu’ils ont bâti de manière pas forcément très professionnelle, pour conduire à l’arrestation du meurtrier présumé qui devra être jugé très prochainement. Véritable course contre la montre, Wisting devra se battre contre vents et marées, et contre le fait « qu’on doit pas faire d’ingérences dans les affaires des collègues ».

Le disparu de Larvik est un vrai polar, Jørn Lier Horst a une nouvelle fois décidé de nous placer aux côtés de Wisting que nous suivrons tout au long de son enquête, mais également du côté de sa vie personnelle alors qu’il s’apprête à devenir grand-père. Ce personnage échappe aux traditionnels codes du genre avec le fric alcoolique, borderline et dépressif. Il fait au contraire figure de maturité, de professionnalisme sans limite, il est un travailleur acharné, passionné et impliqué, et il contribue à rendre cette série attractive pour ses lecteurs. Parce que clairement, les polars de l’auteur norvégien sont d’un certain classicisme qui pourrait rebuter les lecteurs aguerris du genre, et sans ce point d’ancrage que constitue le personnage principal de la série, je ne suis pas sûre que j’aurais eu envie de continuer. Je lis entre 80 et 100 polars par an, depuis près de 10 ans, et j’ai besoin de lire des choses différentes pour éviter de m’encrouter dans un genre qui peine parfois à se renouveler. Il me faut quelque chose de novateur, ou un personnage fort qui me donne envie de le suivre. Pari réussi pour Horst, je répondrai présente au prochain ouvrage publié !

Le mot de la fin

Le disparu de Larvik est un ouvrage dans la continuité des trois précédents romans de l’auteur. On notera une certaine redondance dans les thèmes abordés, notamment celui des trafiquants en tous genres. Ce n’est pas forcément ce que je préfère lire dans mes polars mais j’accroche toujours autant au talent de conteur de l’auteur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s