Editions Albin Michel, Polar américain

Si ça saigne – Stephen King

Une chronique qui ne va pas être aussi longue que la dernière vu que je ne sais pas franchement comment chroniquer un recueil de nouvelles, alors on va aller au plus simple.

Inutile de présenter l’auteur, King, on aime ou on déteste, il fascine des millions de lecteurs à travers le monde, en tout cas moi je suis contente de le lire à nouveau depuis trois ou quatre ans maintenant, après l’avoir boudé une quinzaine d’années et j’y prends du plaisir quasiment à chaque fois.

Paru tout récemment, je vous parle de Si ça saigne, de Stephen King, publié chez Albin Michel.

Quatrième de couverture

Les journalistes le savent : si ça saigne, l’info se vend. Et l’explosion d’une bombe au collège Albert Macready est du pain béni dans le monde des news en continu. Holly Gibney de l’agence de détectives Finders Keepers, travaille sur sa dernière enquête lorsqu’elle apprend l’effroyable nouvelle en allumant la télévision. Elle ne sait pas pourquoi, le journaliste qui couvre les événements attire son attention…
Quatre nouvelles magistrales, dont cette suite inédite au thriller L’Outsider, qui illustrent, une fois de plus, l’étendue du talent de Stephen King.

Divertissant !

Le recueil se compose de 4 nouvelles, la plus petite fait moins de 60 pages, la plus longue presque 200. J’ai opté dans un premier temps pour les plus courtes, histoires de me divertir un peu après l’ennui mortel subi dans ma dernière lecture abandonnée (on en parle demain).

Le téléphone de M. Harrigan 

Première lue, elle constitue pour moi une bonne mise en bouche. Si certains lecteurs assidus de King m’ont fait part de leur déception, moi qui ne suis plus une grande habituée de ses romans, j’ai apprécié cette nouvelle car elle reflète tout ce qui constitue, pour moi, le style King. L’auteur réussit à créer toute un panel d’émotions en l’espace de très peu de pages, du fait du lien entre deux des personnages qui la composent, et le soupçon de fantastique qu’il y glisse pimente agréablement la lecture.

La vie de Chuck 

Courte, et pourtant un abandon pour moi (décidément…). Je m’y suis repris à 3 fois pour la lire, à chaque fois j’oubliais tout ce que j’avais lu la veille, preuve que le récit ne m’a non seulement pas intéressé, mais n’a pas réussi non plus à susciter mon attention. Next !

Alors next, oui et non hein, car quand j’ai vu le nombre de pages de la troisième du recueil, aux alentours de 200, j’ai pris peur et j’ai décidé de la garder pour terminer ma lecture du recueil.

Si ça saigne

Plus longue nouvelle du recueil, elle constituerait presque un roman à elle toute seule, et l’auteur aurait pu aisément broder encore un peu pour la rendre plus consistante et publier un petit pavé de plusieurs centaines de pages. La nouvelle Si ça saigne est directement issue de L’outsider, et moi qui l’ai lu (et dévoré d’ailleurs, c’est cet ouvrage qui m’a permis de renouer avec l’auteur), j’ai apprécié retrouver plusieurs personnages rencontrés précédemment.

Rat 

Ma grande préférée ! Je me suis dit juste avant d’aller au lit « allez, juste quelques pages », et finalement je l’ai lue d’un seul tenant ! Ambiance huis clos dans un chalet isolé, encore plus isolé par une tempête, où un écrivain s’est enfermé durant plusieurs semaines, abandonnant femme et gosses pour trouver le calme et l’inspiration qui lui font défaut. Je l’ai ADOREE cette nouvelle, et j’aurais tellement voulu que l’auteur en fasse un roman complet ! Les questions qui surgissent sur l’angoisse de la page blanche chez l’écrivain me laisse à penser que c’est un sujet important pour l’auteur et je n’ai pas pu m’imaginer le personnage avec un autre visage que King lui-même.

Le mot de la fin

J’aime bien lire des nouvelles de temps en temps, d’autant plus qu’il faut bien avouer que King a écrit beaucoup de pavés et que parfois c’est long, mais long ! Et moi quand c’est long et qu’il y a trop de digressions, on me perd et j’abandonne !

Ce recueil, c’est du King pur jus concentré, j’ai bien adhéré à l’ensemble, c’est une lecture rapide et divertissante pour moi, et je vais me pencher sur les autres nouvelles de l’auteur car j’ai cru comprendre qu’il en avait publiées d’autres !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s