Editions Le livre de poche, Polar/thriller nordique

L’ombre de la baleine – Camilla Grebe

Retour à mes polars favoris, les nordiques ! Il y en aura beaucoup ici cette année, j’ai un retard incroyable dans tout ce que je veux lire dans ce genre que j’affectionne tant.

Camilla Grebe est une auteure suédoise, chaque livre d’elle est un coup de coeur (voir les articles sur L’archipel des lärmes et Un cri sous la glace) et bien que j’ai lu cette série dans le désordre, je prends malgré tout mon pied dans mes lectures !

Je vous parle aujourd’hui de L’ombre de la baleine, de Camilla Grebe, publié aux éditions Le livre de poche.

L’histoire (4ème de couverture)

L’archipel de Stockholm vit des heures inquiétantes : des cadavres de jeunes hommes échouent sur ses côtes. Un tandem de flics est missionné : la jeune Malin, enceinte, et son supérieur Manfred, dont la fille est entre la vie et la mort. Les fausses pistes s’accumulent mais tout bascule le jour où la mère de Samuel signale sa disparition… C’est sans savoir que son ado rebelle s’est trouvé une planque idéale sur une île désolée, embauché par la mystérieuse Rachel pour veiller sur son fils Jonas, plongé dans un étrange coma.
Retournements incroyables, intrigues entrelacées, réflexion passionnante sur la fragilité de l’adolescence et de la filiation : Camilla Grebe, la nouvelle grande dame du polar, réussit un tour de force.

Direction la Suède !

Un roman composé de plusieurs intrigues qui n’en feront qu’une, classique me direz-vous, et pourtant quand c’est bien fait ça fonctionne toujours chez moi, surtout quand l’auteur m’emmène là où je n’aurais jamais imaginé aller en commençant ma lecture.

Vous suivrez donc tour à tour une enquête policière autour de cadavres retrouvés échoués et qui ont visiblement passé un sale quart d’heure avant d’arriver là, un flic qui a vu sa vie basculer en même temps que sa gamine par la fenêtre de son domicile et qui se retrouve entre la vie et la mort à l’hôpital, et un jeune paumé dealer à ses heures perdues et qui se retrouvera dans de sales draps à cause de ses mauvaises fréquentations. Rien que ça !

Le roman est abordé du point de vue de multiples personnages, chaque chapitre commence par le prénom de celui que nous allons suivre. Ca facilite la lecture certes, mais ça permet surtout de s’immerger complètement dans leur histoire et de vivre chaque moment de leur vie, en assistant aux drames qui les touchent, à leurs errances et leurs difficultés.

Si l’intrigue commence de manière on ne peut plus classique, L’ombre de la baleine se révèle être un roman plus complexe qu’il n’y paraît dans lequel l’auteure aborde sans concession différents sujets de société très actuels, et qui trouveront forcément un écho en chacun de nous : omniprésence des réseaux sociaux dans notre vie quotidienne et leurs dérives, aveuglement de certains fidèles qui bâtissent leur vie à travers le prisme de la religion, perte d’un être cher ou accompagnement d’un proche dans la maladie. L’enquête passe au second plan ici, et on en oublierait presque parfois les cadavres qui s’échouent après quelques semaines passés dans l’eau ; c’est l’humain et les chemins de vie des personnages que nous suivrons qui seront au centre de tout et qui font la richesse des romans de Camilla Grebe. Le suspense est néanmoins impeccablement maîtrisé et la révélation finale est détonante !

Le mot de la fin

Je n’étais pas très inspirée pour ma chronique, parfois c’est quand on aime le plus un roman qu’il est le plus difficile d’en parler.

Un ouvrage moderne, actuel, intelligent, palpitant, les superlatifs peuvent être alignés à la pelle pour en parler. J’adore, j’adhère, et je retrouverai très vite cette auteure pour lire Le journal de ma disparition, le dernier de sa série que je n’ai pas lu (vu que j’ai tout lu dans le désordre n’est-ce pas…. !)

Camille Grebe est pour moi la meilleure auteurE de polar nordique publié et traduite en France à l’heure actuelle.

3 réflexions au sujet de “L’ombre de la baleine – Camilla Grebe”

Répondre à Anaïs Serial Lectrice Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s