Non classé

La p’tite chronique du grenier – Atmore Alabama d’Alexandre Civico

Je vous l’ai dit dans mon article sur Black coffee il y a quelques jours, je souhaitais mettre en avant un deuxième roman qui se déroule aux Etats-Unis, que j’ai lu l’an dernier, et qui mérite un nouveau coup de projecteur tant il est poignant, magnifiquement noir, et dont on n’a pas assez parlé à mon goût !

Propulsé dans mes lectures préférées 2019, si tu veux de l’Amérique profonde, de la vraie, tu vas en avoir ici ! L’auteur Alexandre Civico est français, et pourtant il a réussi à écrire un ouvrage avec une atmosphère de tous les diables ! Un bon mix entre thriller, littérature général et roman noir. Atmore Alabama est un ouvrage court mais qui a du corps et une âme, magnifiquement bien écrit.

Comme dans mon article sur Black coffee, je vous propose un extrait de ma chronique publiée en septembre dernier :

« Vrai beau coup de cœur pour Atmore Alabama alors qu’il est à des années lumières de ce que je lis habituellement… Excellente découverte de ce roman à mi-chemin entre la littérature noire et la littérature blanche. Un livre qui peut donc toucher un large public, et qui m’a touchée moi personnellement, par son humanité, et par la puissance de son dénouement, quand tout s’imbrique et qu’on comprend la raison de toute cette errance.« 

Pour aller plus loin…

La chronique complète est à retrouver en cliquant ici.

J’ai eu la chance d’interviewer l’auteur l’an dernier, vous pouvez retrouver l‘intégrale de l’interview par ici.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s