Déceptions

La mort au crépuscule – William Gay

On va la faire vite méthode « on arrache le Sparadra d’un coup en serrant les dents et on n’en parle plus », c’est un flop, et un gros… et ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé !

Je vous parle aujourd’hui de La mort au crépuscule, de Wililam Gay, publié chez Folio policier.

L’histoire (4ème de couverture)

Kenneth et Corrie Tyler ont découvert l’abominable secret de Fenton Breece, le fossoyeur pervers et nécrophile qui vient d’enterrer leur père. Ils décident de le faire chanter. Mais le croque-mort n’a pas l’intention de se laisser faire et lance à leurs trousses Sutter, un dangereux psychopathe. À travers les forêts lugubres et maléfiques, dans les paysages sauvages et dangereux du Tennessee, s’engage alors entre l’adolescent et le tueur une course-poursuite dont nul ne sortira indemne…

Une lecture impossible…

Si la quatrième de couverture était alléchante pour moi et s’annonçait bien barbare que j’aime en plus du fait qu’elle se situait aux Etats-unis dans un moment où j’ai de grosses envies de thrillers qui se déroulent dans l’Amérique profonde (voir lien ici), le gros problème du roman n’a pas été le fond, mais la forme, à laquelle je n’ai absolument pas adhéré et pire, qui a gâché toute ma lecture !

Je ne suis pas une très grande fan des romans écrits avec 80% de dialogues, mais entre le trop et le pas assez il y a un fossé. Les dialogues sont inexistants ici, pas de tiret pour les matérialiser, c’est noyé dans la masse du texte sans comprendre qui parle, quand est-ce que le personnage parle, et quand est-ce que reprend la narration… Je vous rassure, je ne suis ni une acharnée de la ponctuation, ni une « nounouille » qui ne comprend pas ce qu’elle lit, mais ça a contribué au fait que je n’ai jamais pu rentrer dans l’intrigue et qu’il n’en restera rien à part un profond ennui une fois la dernière page tournée, et encore j’ai eu bien du mal à aller jusqu’au bout !

Dommage car le fond de l’intrigue aurait pu être sympa s’il avait été développé autrement. Le style peut plaire, ah ça change c’est sûr hein, en tout cas moi je suis restée totalement hermétique à ça !

Au suivant !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s