Non classé

Bilan lecture – Mars 2020

Bon, le bilan du mois de mars a un peu de retard comme vous pouvez le constater… Habituellement je le publie le dernier jour du mois, là concrètement, et depuis le début du confinement, je me contrefous de tout ce qui attrait au milieu littéraire : je m’en fous de ma pile à lire à qui dégueule, de mes 4 ou 5 articles en retard, du fait que je n’ai pas envie de lire, je m’en fous de mon blog, de mes réseaux sociaux. Voilà, c’est dit ! Mon esprit est bien trop occupé ces derniers temps par la situation actuelle, par d’autres choses plus personnelles aussi et dont je ne parlerai pas, pour que je trouve un quelconque intérêt au milieu littéraire.

Bref, tout ça pour vous dire qu’en mars, ben je n’ai vraiment pas beaucoup lu, ni interviewé… En fait sur les 6 chroniques publiées, 5 des livres présentés ont été lus la première partie du mois de mars. C’est à partir du milieu que du mois que j’ai eu le plus grand mal du monde à m’y remettre…

Il me reste des chroniques en retard, je rédigerai ça prochainement quand l’humeur sera meilleure.P.S. Cherche pas, c’est l’humeur de pleine lune après 23 jours de confinement ça ^^

Il n’y a eu qu’une seule interview publiée en mars, celle de Maxime Girardeau, l’auteur du très remarqué Persona dont je vous ai parlé en février.

Côté chroniques, il y en a eu six :

« Un excellent thriller pour se changer les idées et s’immerger quelques heures, dans l’enfer de la vengeance. »

Ce bouquin a tout bon, tant sur le fond que sur la forme. Ce bouquin a tout bon, tant sur le fond que sur la forme.

« La belle surprise pour moi, et la grande force de cet ouvrage, est l’écriture absolument parfaite de l’auteur, on n’est pas que dans l’enquête, que dans le suspense ou le sensationnel non, on est dans une belle littérature, écrite élégamment et avec un soin particulier, conférant une connotation très littéraire au texte et rendant ainsi accessible son ouvrage à un large public, de l’amateur de polar comme moi au lecteur de littérature blanche qui a envie d’un petit frisson. »

« Antoine Renand est un prodige et un surdoué de l’écriture, il est l’un des meilleurs jeunes talents de la scène littéraire française, et quelque chose me dit qu’on n’a pas fini d’entendre parler de lui.C’est à nouveau un coup de coeur ! »

« Lisez-le, c’est très instructif, ça permet de voir ce qui se passe en dehors de nos frontières, et je suis persuadée que ce livre peut-être le déclencheur d’un départ pour la personne prête à partir et à poser définitivement ses valises ailleurs. »

« Il y a un peu d’Agatha Christie dans ce roman et dans l’écriture de Ruth Ware. La mort de Mrs Westaway est un bon roman dans la plus pure tradition du polar britannique, qui devrait ravir les amateurs de thriller soft, les nouveaux lecteurs du genre, ou ceux qui aiment les intrigues qui prennent leur temps. »


Quoi de prévu en avril ?

Des dizaines de parutions repoussées, des maisons d’édition qui se mettent en sommeil pendant quelques mois en attendant que la tempête passe, et une lueur d’espoir pour ma part car depuis quelques jours j’arrive enfin à lire à nouveau à un rythme habituel. C’est le moment de faire baisser ma PAL.

En attendant prenez soin de vous, et restez chez vous !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s