Non classé

Je les attends en mars 2020 !

Je râle ! (mais j’vous conseille quand même quelques bouquins après, pas de panique.)

Ben ouais, je sais que ce n’est pas le lieu, d’autant plus que j’ai juré craché d’être transparente et de ne jamais entrer dans une quelconque polémique parce que je suis ici pour échanger de manière constructive autour de mes lectures, dans la bonne entente et j’aspire surtout (surtout) à la tranquillité, mais là je ne sais pas si c’est la pleine lune ou les hormones, mais j’ai quand même envie de râler un coup avant de passer à la liste des bouquins que j’attends en mars.

2020 démarre sur les chapeaux de roue en terme de parutions, doux euphémisme pour parler d’une véritable deuxième rentrée littéraire, affolant les statistiques et les lecteurs qui ne savent plus très bien où donner de la tête. J’ai consulté la liste de tous les polars et thrillers à paraître entre janvier et avril et… c’est effrayant ! Le nombre de publications est absolument colossal, il me faudrait facilement 6 mois pour lire tous les bouquins que j’ai repérés entre février et mars. Je râle aussi parce que seuls les auteurs qui ont habituellement leur place en tête de gondole vont sortir du lot, et vont enfoncer encore un peu plus dans l’ombre certains auteurs émergents. On ne peut pas tout lire en tant que lecteur, et encore moins tout acheter parce que le porte-monnaie n’est pas extensible, et cela peut être parfois frustrant.

Du coup, j’ai décidé de faire une sélection drastique de ceux qui me font le plus envie, en laissant de côté certains autres parce que :

  • petit 1 : je travaille à temps plein et je ne peux pas passer 8h à lire par jour. Je n’en ai pas envie d’ailleurs, j’ai envie de prendre du plaisir et de ne pas vivre ça comme une course contre la montre. Je comprends bien que certains aient besoin d’avaler bouquin après bouquin, mais chaque lecteur est différent et moi, j’ai besoin de respirer entre deux pour pouvoir mieux m’immerger ensuite dans le prochain.
  • Petit 2 (coucou Nico) : je n’ai aucune envie de me mettre un stress particulier à finir un livre à tout prix pour le jour de la publication. Je préfère en parler 3 semaines, 1 mois, 2 mois après ou plus, et je publie de moins en moins de chroniques le jour où il sort en librairie, exceptés pour mes quelques auteurs chouchous, ils se comptent sur les doigts d’une main, parce que je ne peux pas attendre à partir du moment où leur bouquin arrive entre mes mains (mais quelle impatiente celle-là ! ).

Ce que je viens d’écrire n’est que mon avis, et vous avez évidemment le droit d’avoir le vôtre et de trouver cette masse qui arrive sur le marché géniale. Je ne cherche pas à donner des leçons à qui que ce soit, juste à dire ce que j’ai sur le cœur.

Bref, fin de la parenthèse, place à ma liste d’envie de mars ! Ils sont 8, c’est déjà beaucoup, mais je vous assure que j’ai déjà écrémé… Les lirai-je tous ? Je n’en ai aucune idée, mais en tout ça, ce sont ceux-là que j’ai dans le viseur.


  • Et les vivants autour – Barbara Abel (parution le 12 mars – Editions Belfond)

abel

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…Après Je sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.

  • L’affaire Clara Miller – Olivier Bal (Parution le 12/03 – XO)

bal

Quatrième de couverture pas encore dévoilée par l’éditeur, j’ai juste trouvé ça :Plongez dans les eaux troubles de la célébrité avec L’affaire Clara Miller, un thriller signé Olivier Bal.

  • Regarde – Hervé Commère (parution le 12 mars – Fleuve noir)

Jadis, Mylène a aimé un homme. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Jusqu’au braquage raté d’une bijouterie en Espagne, au cours duquel les deux amoureux se sont fait prendre. Mylène n’a jamais revu Paco : il s’est fait poignarder dans sa cellule un soir.
Aujourd’hui, Mylène est libre. Elle travaille dans un dépôt-vente en banlieue parisienne, et vit dans une chambre de bonne. Parfois, le temps d’un week-end, elle loue un appartement quelque part, et s’imagine une autre vie. Celle qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas commis les mêmes erreurs. Elle rêve.
Ce week-end pourtant, Mylène ne rêve pas : dans la roulotte qu’elle a louée, tout la ramène à Paco. Les meubles, les objets, il y a même une photo de lui au mur. Cela semble inconcevable, mais on dirait qu’elle est chez lui.

  • Les cicatrices – Claire Favan (parution le 4 mars 2020 – Editions Harper Collins)

Les-cicatrices

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

  • Siège 7A – Sébastian Fitzek (parution le 06 mars – Editions L’archipel)

Siege-7A

Pour sauver sa fille, un psychiatre doit provoquer le crash de l’avion à bord duquel il a pris place. Le douzième suspense de Sebastian Fitzek, numéro 1 du thriller en Allemagne.IL EXISTE UNE ARME LÉTALE QUE CHACUN PEUT EMBARQUER SANS ENCOMBRE À BORD D’UN AVION.
AUCUN CONTRÔLE AU MONDE NE PEUT LA DÉTECTER…Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin
de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra…

  • Survivre – Vincent Hauuy (Parution le 19 mars – Hugo Thriller)

Survivre

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission.
Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant.
Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre.
Dès la première épreuve, le compte à rebours commence.
Pour les candidats.
Pour Florian Starck.
Et pour nous tous.

  • Ghosts of L.A. – Nicolas Koch (Parution repoussée au 19 mars – De Saxus)

Personne n’échappe à son passé.
Personne n’échappe à ses erreurs.
Ellie Parker était pourtant persuadé du contraire.
Dans un Los Angeles tentaculaire, où se côtoient deux facettes opposées de l’humanité, le meurtre d’une brave dame sans histoire ouvre une boîte de Pandore. L’agent du FBI Ellie Parker, froid, cynique, méticuleux, se retrouve pris dans une toile aussi vaste que la Cité des Anges, étirant ses fils jusqu’à un passé ignoré.
Une toile dans laquelle les êtres sont broyés ; Blair Anderson la journaliste qui enquête sur une disparition, Clara Harding la comédienne compagne d’Ellie, Walter Cobb le flic…
Au-dessus d’eux plane une question dérangeante : qui est véritablement Ellie Parker, désormais traqué par ses propres fantômes ?

  • Fermer les yeux – Antoine Renand (parution le 12/03 – La bête noire)

Fermer-les-yeux

Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s