Non classé

La semaine islandaise #2 – Ragnar Jonasson

Il faut débarquer la première fois sur mon blog ou mes réseaux pour ne pas savoir que je voue quasiment un culte à l’auteur islandais Ragnar Jonasson, je me suis, d’ailleurs, autoproclamée plus grande fan française de l’auteur (ouais ouais ça va les chevilles merci !). J’ai d’ailleurs eu la chance de le rencontrer en mars 2019, et de l’interviewer sur mon blog.

J’ai voulu faire cet article car la bibliographie de l’auteur traduite en français commence à être relativement conséquente, et de nombreux lecteurs me contactent régulièrement pour que je leur parle de ses ouvrages et surtout, pour savoir par lequel ils doivent commencer pour le découvrir.

Je vais donc vous parler dans cet article de ses ouvrages, de son style, je vais vous aider à y voir un peu plus clair dans l’ordre de lecture de ses romans, bref, l’article sera le plus complet possible !

Habillez-vous chaudement, je vous emmène découvrir le nouveau prodige du polar islandais !

Parlons d’abord du style…

Concernant tout d’abord le style de l’auteur, je dirais simplement qu’il est unique, car il a réussi à s’affranchir des codes du polar islandais tout en conservant ce qui fait son ADN.C’est quelque chose que j’explique régulièrement dans mes chroniques, mais l’auteur aborde certaines thématiques de manière récurrente, comme le huis-clos, l’enfermement, la société islandaise, le poids du passé, des relations familiales aussi. Il se dégage parfois une certaine mélancolie, dans les ouvrages de l’auteur. Là où par contre, il est, pour moi, meilleur que les autres, c’est qu’il a réussi à s’adapter à un large public en nous proposant des intrigues résolument plus modernes et plus dynamiques.

Dans quel ordre les lire ?

La première chose à savoir c’est que l’auteur s’est fait connaître avec la série Ari Thor, mettant en scène l’inspecteur du même nom, débarqué de Reykjavik et qui vient de prendre son poste dans le nord de l’Islande à Siglufjordur. Les romans peuvent se lire de manière indépendante MAIS c’est mieux de les lire dans l’ordre de parution car vous pourrez ainsi voir l’évolution du personne d’Ari Thor aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle.Il est à noter que cette série n’a pas été traduite et publiée dans l’ordre de parution réel islandais. Je vous mets donc l’ordre de lecture pour respecter la chronologie des intrigues :

  • Snjor
  • Natt
  • Sott
  • Vik
  • Mörk

Cette année a été l’occasion pour l’éditeur français de l’auteur, La Martinière, de publier également le premier ouvrage d’une autre série écrite par l’auteur, et qui met en scène une inspectrice à Reykjavik, Hulda. Un seul roman a été publié en France pour l’instant, et le second sera publié courant 2020.

Un petit condensé de mes chroniques ?

Le roman qui sert à asseoir l’intrigue, présenter le contexte, les personnages. Il n’est pas le plus dynamique de la série, mais il pose solidement les bases de la série Ari Thor. Le travail autour du huis-clos est absolument remarquable.

« Ragnar Jonasson est l’étoile montante de la littérature nordique. Il est, pour moi, l’écrivain nordique le plus prometteur, à découvrir ou à suivre à tout prix, et je ne doute pas que sa notoriété continuera à prendre de l’ampleur au fur et à mesure que ses livres seront traduits et diffusés dans de nombreux pays. »

« Conquise, envoûtée, confortée dans ce que j’ai ressenti à la lecture des tomes précédents. En l’espace de deux ans, l’auteur islandais s’est imposé comme un écrivain incontournable du thriller nordique en France.Sott est une pure merveille, j’ai dit de Ragnar Jonasson dans mes précédents articles qu’il était l’étoile montante du thriller nordique, j’affirme aujourd’hui qu’il a atteint le firmament. »

« On est comme habituellement avec Ragnar Jónasson, dans un roman d’ambiance comme seuls les auteurs islandais, les vrais, peuvent le faire.Ce n’est pas encore cette fois que je serais déçue par cet auteur. Il s’est clairement imposé comme l’un de mes chouchous en l’espace de trois ans.Une lecture idéale pour une soirée d’hiver au coin du feu.«

« Nom d’un p’tit mouton islandais, quel bouquin !

Pourquoi lire Ragnar Jonasson ?

En gros, si je devais résumer mon ressenti par rapport à lui, je dirais qu’il écrit le polar idéal pour la lectrice de polar et globe-trotteuse que je suis, mêlant suspense, ancrage dans un environnement géographique et social fort.

P.S.

Lisez-le à tout prix !

3 réflexions au sujet de “La semaine islandaise #2 – Ragnar Jonasson”

  1. Bonjour Anaïs, fan de polar depuis longtemps, pour ne pas dire depuis toujours, j’ai découvert ton blog il y a quelques jours. Ton thème sur la semaine islandaise m’a interpellé, mon premier contact avec Arnaldur Indridason ne m’ayant donné envie de poursuivre pour beaucoup de raisons évoquées dans ton article (Difficulté à retenir les noms des personnages, noirceur des meurtres, lenteur de l’histoire) . En panne de lecture comme cela m’arrive quelques fois quand l’envie de nouveauté est trop forte, j’ai commencé Snjór. Et me revoilà, en mode ermite, déconnectée du monde extérieur…pour quelques jours ou quelques heures…Merci! Céline.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Céline. Je prends seulement le temps de te répondre maintenant mais mon retour a été rock’n’roll après les fêtes !
      Je te remercie pour ton message, et crois-moi je te comprends pour Indridason car j’ai failli arrêté plusieurs fois mon premier livre de lui. Et puis quand on arrive à rentrer dedans et qu’on se prend au jeu, on comprend quel auteur incroyable il est !
      Bonne journée, et bon week-end à toi =)

      Au plaisir !

      Anaïs

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s