Sorties polar

Je les attends en Novembre !

Nouveau rendez-vous sur le blog ! J’ai rédigé un article pour vous parler de ma rentrée littéraire polar, et vu le succès de cet article et le nombre de retours et d’échanges que j’ai pu avoir avoir avec vous à ce sujet, j’ai décidé d’en faire un rendez-vous mensuel. Chaque fin de mois, je vous parlerai des livres que j’attends à tout prix et qui paraîtront le mois à venir. Attention, je ne ferai pas de liste de toutes les parutions polars, mais uniquement celles qui m’intéressent et que je compte me procurer.

Novembre ne sera pas trop mouvementé, j’en ai sélectionné cinq seulement ! J’ai été sage ! 🙂

Bonne lecture !

  • John MarrsLes passagers (Hugo Thriller) -> Parution le 07/11

« L’Angleterre, demain, ou peut-être après-demain.
Les voitures sans conducteur sont devenues obligatoires.  » Un réel progrès pour la sécurité de tous « , se dit-on.
Mais quand un hacker prend le contrôle de huit véhicules, le progrès devient une menace. Mortelle.
Les huit véhicules et leurs passagers sont programmés pour rouler vers une collision aussi spectaculaire que fatale.
Impossible, pour les autorités, d’intervenir : les voitures exploseraient.
Tous vont mourir.
Tous, sauf celui ou celle que le public décidera de sauver via les réseaux sociaux.
Chaque passager doit plaider sa cause pour influencer les votes, en se présentant sous son meilleur jour.
Mais le hacker connaît aussi leurs secrets les plus sombres…
ET VOUS, QUI SAUVERIEZ-VOUS ?« 

  • Ivan ZinbergMatière noire (Cosmopolis) -> Parution le 07/11

« Un thriller au réalisme captivant : Matière Noire est une bombe qui n’explose qu’à l’intérieur de votre organisme

Juillet 2017.
Une région. Deux disparitions.
Après une nuit en discothèque, la jeune Inès Ouari ne donne plus signe de vie.
Marion Testud, elle, n’est jamais rentrée de son jogging matinal.
Sur leurs traces, deux enquêteurs aux profils atypiques : Karim Bekkouche, chef de la BAC de Saint-Étienne, flirte avec les limites et prend tous les risques pour retrouver Inès. Jacques Canovas, journaliste parisien et ex-flic des Renseignements généraux, couvre la disparition de la joggeuse.
Tous deux ont des raisons personnelles de parvenir à leurs fins.

D’un bout à l’autre du pays, les pistes se croisent tandis que de vieux meurtres énigmatiques refont surface. Deux hommes confrontés, lancés dans une course contre la mort à pleine vitesse dans les abysses de la terreur panique. »

  • Noël Boudou Benzos (Taurnada) -> Parution le 14/11

« Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ? Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ? Avez-vous une confiance absolue en vos proches ? Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable. Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ? »

  • Nicolas Duplessier – On n’enterre jamais le passé (Lajouanie) -> Parution le 22/11

« Lukas, ex-flic, enquêteur pour une compagnie d’assurances, se voit chargé de retrouver un lot de pierres précieuses extrêmement rares, des cumengéites. Le job va s’avérer mouvementé : une meute de gros bras aux méthodes plutôt radicales s’en prend aux proches du voleur supposé… parmi ceux-ci, une femme pas fatale mais presque et une charmante mais très délurée jeune fille qui ressemble à s’y méprendre, à Lolita ou à Lisbeth Salander.

Le héros, Lukas, est un personnage à mi-chemin entre Lemmy Caution (Peter Cheyney), Matt Scudder (Lawrence Block) et Hank Moody (Série TV Californication).« 

  • Gunnar Staelesen – Où les roses ne meurent jamais (Folio) -> Parution 21/11

« Mette jouait gentiment devant la fenêtre de la cuisine. Soudain, elle ne fut plus là, seul son nounours traînait encore dans le bac à sable. Presque vingt-cinq plus tard, sa mère lance un ultime appel, juste avant la date de prescription pour ce genre de crime. Si crime il y a eu. Et les cas désespérés sont pour Varg Veum. Le privé norvégien lutte pour ne pas succomber à la bouteille d’aquavit qui le nargue. Il se lance dans une enquête où raviver les souvenirs de chacun n’est pas une mince affaire. Dans ce polar de haut vol, Varg Veum revisite les communautés hippies de la fin des années 1970, icônes de partage et d’ouverture d’esprit. Ou de secrets et mensonges ?« 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s