Editions Pocket, Fantastique

Possession – Paul Tremblay

Ce livre a également fait plusieurs milliers de kilomètres avec moi, et il m’a d’ailleurs tenu compagnie pendant les longues heures de vol retour vu que je suis bien incapable de dormir plus de quelques minutes en avion.

Je suis une vraie fillette moi avec ces histoires de possession satanique, d’exorcisme et compagnie… Alors qu’adolescente j’étais très friande de ces histoires d’horreur, je suis devenue complètement angoissée à ce sujet et un rien me fait décoller le coeur de la poitrine ! Si j’ai lu ce livre, c’est parce que deux blogueuses que je suis en ont parlé récemment et m’ont dit « t’inquiète, même si le genre littéraire paraît relativement fantastique de prime abord, il y a quelque chose de plus qui se dégage de ce livre ». Soit, allons-y alors !

Je vous parle aujourd’hui de Possession, de Paul Tremblay, paru chez Pocket.

L’histoire (4ème de couverture)

Quinze ans que le finale de  » Possession  » a traumatisé toute une génération de spectateurs. Le pitch de ce reality show ? Une famille américaine moyenne dont la fille aînée semble possédée par le démon… Meubles qui volent, exorcisme, haleines frigorifiées : une caricature de film d’horreur, gavée à la pop culture… Une arnaque, vraiment ? Merry, la plus jeune des Bartett, avait huit ans à l’époque. Autant dire que la fin abrupte de l’émission et ses suites sanglantes l’obsèdent encore. Car Merry connaît toutes les ruses, tous les visages du diable : elle l’a vu dans les yeux de sa sœur possédée…

Après Rosemary’s Baby et L’Exorciste, le nouveau classique de l’horreur.

L’exorciste vers 2.0

Ma lecture s’est résumée durant une bonne première moitié à une succession de montagnes russes ! Il y a eu des moments où le livre était inlâchable, d’autres où j’ai ressenti une forme de lassitude; il y a eu des moments où j’avais envie de baffer les personnages, d’autres où j’ai ressenti une forme de compassion pour eux. Et puis il y a ce dénouement, qui a tout balayé sur son passage, qui a fait basculer mon avis de « mouais… » à « Nom de dieu, il est fort cet auteur ! ».

Alors oui, l’aspect fantastique est vraiment développé par moment, oui j’ai flippé sévère au moment de l’exorcisme, me rappelant le livre de William P. Blaty qui m’a traumatisée alors que je l’avais trouvé en cachette chez le bouquiniste vers l’âge de 13 ou 14 ans (et je t’en cause pas du film !). Mais loin d’être un énième roman relatant l’histoire d’une personne possédée, des thèmes actuels forts sont abordés ici, de manière à interroger sur le lecteur : pouvoir des médias, obscurantisme religieux, chômage, vie qui bascule, famille toxique, réseaux sociaux etc. Tout un panel de thèmes qui ont fait que malgré le côté fantastique, j’ai réussi à accrocher et à terminer ma lecture. J’y ai trouvé du sens à ce bouquin, surtout à partir du moment où la famille s’est retrouvée sous le feu des projecteurs de la téléréalité. Ce n’est pas un milieu qui m’intéresse, ça ne l’a jamais été, mais lorsqu’il est abordé dans des thrillers, il permet généralement à l’auteur d’en faire une critique acerbe, Paul Tremblay n’en fait pas exception. Tout est bon pour faire de l’audimat, le côté voyeurisme est poussé à son paroxysme, on montre le malheur d’une famille, on la met en scène, on fait des montages pour attirer la ménagère en manque de sensations fortes.

Je n’ai pas forcément grand-chose à dire sur l’écriture de l’auteur, c’est un thriller assez normé et classique de par son style et de la construction de son intrigue, mais il reste néanmoins un agréable moment de lecture.

Le mot de la fin

Si vous pensiez avoir une famille bizarre, attendez de rencontrer celle-là !

Un moment de lecture frissonnant mais qui n’en reste pas moins rattaché à une certaine réalité. Un mélange des genres audacieux, mais qui m’a convaincue !

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s