Editions Sonatine, Polar/thriller français

Le jour de ma mort – Jacques Expert

Après ma dernière déconvenue littéraire, il était temps de repartir vers une valeur sûre, et qui de mieux que Jacques Expert pour faire passer une mauvaise lecture ?

L’ancien grand reporter revient aujourd’hui avec un nouveau roman que j’ai lu quasiment d’une traite

Je vous parle aujourd’hui du dernier roman de Jacques Expert, Le jour de ma mort, paru il y a quelques jours aux Editions Sonatine.

L’histoire (4è de couverture)

Et si vous connaissiez le jour de votre mort ?
Le nouveau piège de Jacques Expert

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?
Une fois de plus Jacques Expert joue avec les nerfs du lecteur dans ce récit implacable, aux retournements aussi nombreux qu’imprévisibles.

Un style unique !

Jacques Expert, c’est un style d’écriture particulier, on adhère ou pas, chez moi ça fonctionne toujours à merveille, et je plonge avec délectation dans ses intrigues, dès les premières pages.

Le jour de ma mort, c’est un huis-clos qui se déroule dans le confinement d’un appartement, où nous aurons pour seule compagnie une jeune femme pas encore trentenaire et son chat. L’essentiel de l’action se déroule dans l’appartement de la jeune femme, le 28 octobre. Trois ans auparavant, un voyant lui a prédit que ce jour-là signerait son dernier jour sur Terre, et qu’elle mourrait d’une mort violente. Histoire de conjurer le sort et de ne prendre aucun risque, la jeune femme décidera de rester enfermée chez elle. Sauf que 24h, quand on est en pleine crise de panique, c’est long, très long, et c’est surtout l’occasion de laisser ses angoisses prendre de l’ampleur !

Là où réside tout le talent de Jacques Expert, c’est de réussir à maintenir une pression, une tension constante sur le lecteur, alors qu’il ne se passe pas grand chose de concret dans cette intrigue. Pas ou peu d’éléments perturbateurs, quasiment pas de personnages secondaires, juste le souvenir omniprésent de cette séance de voyance, minutieusement décortiqué par la jeune femme qui analyse chaque pan de son souvenir, en tentant de se rassurer car finalement, elle n’y croit pas à toutes ces conneries de voyance !

Le jour de ma mort est écrit à la première personne, et cela aura pour effet de renforcer notre lien avec la jeune femme qui nous prendra à témoin, comme si, dans sa profonde solitude, nous étions ses seuls confidents. Nous assisterons impuissants à une véritable descente aux enfers, elle sera en proie à une profonde paranoïa, incapable de se raisonner et de réfléchir de manière objective, et tout sera prétexte à dégrader encore son état émotionnel déjà bien instable. L’auteur maîtrise parfaitement tous les mécanismes du thriller psychologique, on en viendrait presque à sursauter lorsque le vent fait claquer nos volets, on en viendrait presque à croire les macabres prédictions reçues il y a plusieurs années, et on se demande forcément comment nous, nous pourrions vivre cette journée supposée de notre mort.

Je n’ai pas forcément apprécié le personnage de Charlotte, mais je vous le répète à chaque fois que c’est le cas, je n’ai pas besoin d’aimer ou de m’identifier à un personnage pour apprécier ma lecture. Charlotte est une personne pleine de certitudes, égocentrique au possible, elle réagit de manière irraisonnée et quasi hystérique, et j’avoue avoir bien du mal avec ce genre de caractères. Et puis, notre Charlotte, elle nous parle trop, ça part dans tous les sens, elle nous parle tantôt de son petit-ami, tantôt de ses copines et de ce fameux séjour à Marrakech. Et puis ça recommence, elle nous parle de manière quasi hystérique pour rompre le vide et la solitude de cette sordide journée… (« Quelqu’un veut-il bien la tuer pour la faire taire s’il-vous-plaît ! » 🙂 )

Je pense d’ailleurs que l’auteur n’a rien fait pour la rendre sympathique, et pour rendre ses personnages sympathiques en règle générale. Cette fois, je me dis que c’est peut-être pour nous montrer le ridicule de la situation, et pour nous prouver que nous sommes plus maîtres de notre vie que ce que l’on pense. S’ils sont parfois caricaturaux, c’est pour mieux les égratigner, et pour mieux soulever en nous des interrogations plus profondes et qui dépassent de loin l’intrigue de thriller.

Le mot de la fin

Jacques Expert fait ce qu’il sait faire de mieux, il fait du Jacques Expert. Si vous avez l’habitude de le lire, vous ne serez pas étonnés de retrouver ce style d’écriture si particulier qui a fait de lui un auteur incontournable du polar français.

Et vous, que feriez-vous, si vous vivez le dernier jour de votre vie ?

6 réflexions au sujet de “Le jour de ma mort – Jacques Expert”

  1. Bonjour, encore une bonne occasion de lire Jacques Expert. Je viens de terminer « Tu me plais » petit poche flippant à souhait 😊 et j’en ai d’autres en réserve.
    Cordialement.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s