Déceptions, Editions Pocket

Toute la vérité – Karen Cleveland

C’est un article assez mitigé que je vais publier aujourd’hui, parce que j’ai moyennement accroché à ce livre…

Comme d’habitude, je ne vais pas m’étaler en longueur, quand ça ne me plaît pas, j’explique simplement pourquoi, mais ça ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie.

Je vous parle aujourd’hui de Toute la vérité de Karen Cleveland, paru chez Pocket.

L’histoire (4è de couverture)

Dix ans de mariage, quatre enfants. Elle pensait connaître son mari mieux que personne. Elle avait tort…

Vivian et Matt Miller sont les heureux parents d’une famille bourgeoise américaine : quatre enfants qui fréquentent les meilleures écoles de la région, une belle maison, un travail épanouissant… Mais ce bonheur familial bascule quand Vivian, analyste à la CIA, découvre une photo de son mari parmi les « agents étrangers dormants » qu’elle doit débusquer sur le territoire américain. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays… Ou sa famille.

Mais que s’est-il passé ?

Si le livre avait bien démarré, un couple bien sous tout rapport qui voit son équilibre voler en éclat lorsque Madame, employée à la CIA, découvre que Monsieur est en réalité un agent dormant pour le compte des russes, on bascule rapidement dans un roman d’espionnage et là, forcément, on me perd… Les thrillers d’espionnage ne font pas partie de mes lectures préférées et force est de constater que ce n’est pas celui-ci qui va me donner envie de m’y mettre. Résultat, trop de passages liés à l’espionnage, trop de longueurs autour de Vivian qui se demande, pendant tout le livre, si elle doit se ranger du côté de son travail et de son pays, ou si elle doit choisir sa famille… Trop de redondances pour moi, une situation dans laquelle je suis incapable de me projeter, et un final peu convainquant et trop happy end auront eu raison de ma lecture…

Le mot de la fin

J’aime les thrillers domestiques parce qu’ils titillent en moi la case « ménagère de moins de 50 ans » et que c’est divertissant, je trouve, d’entrer dans l’intimité de couple qui se déchire, et de voir les secrets plus ou moins honteux éclater au grand jour (sadique va !). Mais cet aspect est relégué au second plan ici, et l’aspect espionnage a pris trop de place pour que j’arrive à adhérer… Ma lecture n’a cependant pas été totalement négative, j’ai accroché à une première moitié, mais plus j’avançais, plus mon intérêt s’étiolait, j’ai d’ailleurs terminé les dernières pages en sautant pas mal de passages…

Comme d’habitude, mon éternel laïus : ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé que vous n’aimerez pas. Faites vous votre propre opinion, si le pitch de la 4è de couverture vous branche, allez-y ! Les avis positifs autour de ce livre sont nombreux et je n’ai pas la sainte parole en matière d’avis de lecture, donc ne m’écoutez pas, et lisez-le s’il vous tente !

4 réflexions au sujet de “Toute la vérité – Karen Cleveland”

  1. Bonsoir.
    Je me lance enfin dans un commentaire qui, finalement, n’a rien à voir avec le livre que vous présentez!
    Je voulais juste vous remercier, Anaïs, de toutes ses merveilleuses découvertes livresques que vous me faîtes faire grâce à vos avis si enthousiasmants, si vrais et si sincères.
    Vous m’avez (clairement) aidée à reprendre goût à la lecture lors de ma traversée du désert suite à un événement très tragique de ma vie… Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour ça!
    Je vous dois tant d’heures de lectures incroyables (entre autres le sublime Indridason, Mo Malo, Chattam, Thareau, Thilliez, Renand, etc…) et la liste semble inépuisable tant votre blog est riche!
    Je suis une fan inconditionnelle de votre catégorie « livre qui décoiffe ta tête de lecteur sans te faire bouger de ton canapé »!!!
    N’arrêtez jamais. Merci infiniment du temps et de l’investissement incroyable que vous mettez dans ce blog!
    Séverine.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Séverine. Désolée pour mon retard mais j’ai passé quelques jours en enfer à cause d’une grippe carabinée, et voilà que je rattrape un peu mon retard.
      Infiniment merci pour votre chaleureux commentaire, vous n’imaginez pas à quel point je suis touchée, et à quel point ça me pousse à continuer même si cette activité est très chronophage.

      La lecture est pour moi un refuge, parce qu’il y a ce que je montre, et ce que je ne montre pas de ma vie personnelle et j’ai besoin de la lecture pour me sentir bien.

      Je vais radoter, mais vous n’imaginez pas à quel point, en ce moment, ça me fait du bien de lire ces mots.

      A très bientôt.

      Amicalement.

      Anaïs

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s