Bilans livresques, Coup de coeur, Editions Albin Michel, Editions Hugo Thriller, Editions La bête noire, Editions La Bête Noire Robert Laffon, Editions Pocket, Editions Ring

Bilan livresque – Janvier 2019

J’ai bien fait de ne pas prendre de bonnes résolutions en 2019, notamment en terme de date de parution de mes bilans mensuels, vu que le premier mois de l’année vient de se terminer et que je suis déjà à la bourre dans ce premier bilan…

Janvier a été un mois HYPER MEGA chargé niveau lectures, vu qu’entre le bourdon d’après les fêtes, et le temps cataclysmique en Lorraine, je n’ai rien eu d’autre à faire de mon temps libre que de lire, lire, lire, et encore lire ! Résultat, 9 livres lus, dont le manuscrit d’un auteur français que j’adore et qui m’a fait l’honneur de me choisir comme bêta lectrice, et dont je vous parlerai en mars prochain lors de sa parution, et qui ne figurera donc pas dans ce bilan.

Je n’ai pas eu une seule lecture négative pour ce premier mois de l’année. Qu’on soit clair, je n’ai pas eu 9 coups de coeur, mais j’ai même fait de sacrées belles (re)découvertes, notamment avec Stephen King que je n’avais pas lu depuis plus de 15 ans et qui m’a absolument épatée, à tel point que je vais aller m’acheter sa trilogie Mercedes très prochainement ! Je crois qu’on peut parler d’un coup de coeur d’ailleurs pour L’outsider… J’ai beaucoup réfléchi avant de dire que ça en est un, parce que je ne suis pas une lectrice qui tombe en amour d’un bouquin toutes les deux lectures, d’autant plus que là, en janvier, j’en avais déjà eu un… Alors je me suis dit « non Anaïs, réfléchis avant de dire ça…« . Et Anaïs, ça fait plus d’une semaine qu’elle y pense à son Outsider alors qu’elle l’a terminé… CQFD…

J’ai aussi eu le premier grand coup de foudre de l’année avec le premier livre d’un jeune auteur français, Antoine Renand. J’ai peu de réels coups de foudre comme je vous l’avais expliqué lors de mon bilan 2018, mais alors lui, il met le niveau très, très haut pour le reste de mon année littéraire ! D’ailleurs, vous pouvez découvrir, ou redécouvrir, mon interview de lui en cliquant ici.

Au programme du bilan :

  • bilan lecture
  • Et en février, il se passe quoi ?

Vous êtes prêts ? On y va !

  • PoliceHugo Boris (Pocket)

« Police n’est pas sans nous rappeler un certain Entre deux mondes d’Olivier Norek, de part ses thèmes abordés et de la façon dont ils sont abordés. Plus qu’un polar, c’est une photographie contemporaine du métier de policier, loin des clichés véhiculés par les séries télévisées et les films. Entre sensibilité et réalisme, Police n’a pas pour but de dénoncer ou de fustiger, il met juste en lumière ces hommes et ces femmes qui se battent, avec acharnement ou avec résignation, au plus près de leur quotidien. »

« Ça faisait un bail que je n’avais pas été autant conquise par un bouquin ! Lara Dearman a une écriture qui sonne très « Peter May » et j’ai bien retrouvé le calme et le flegme qui caractérise le thriller anglais. »

« Sans forcément être un coup de cœur, j’ai passé un bon moment de lecture. C’est pour moi un thriller tout public, idéal pour découvrir le genre de manière assez douce histoire de ne pas traumatiser les plus sensibles. »

« Véritable virage à 180 degrés pour l’auteur, j’ai été conquise par cette écriture magistrale, par cette capacité qu’il a à bâtir un univers complexe et travaillé à l’extrême, et à son incroyable capacité à nous embarquer dans une sorte d’exosphère de manière à nous immerger complètement dans son intrigue.

Ghislain Gilberti prouve à nouveau qu’il possède un potentiel d’écriture énorme, qui le pousse à sortir de sa zone de confort en tant qu’auteur pour se mettre en danger, et nous proposer quelque chose de résolument différent, quitte à bousculer son lectorat. »

« Quelle puissance dans l’écriture de l’auteur, quelle maîtrise du suspense, et quelle agréable surprise finalement de retrouver celui qui a fait mon éducation littéraire de très jeune adulte ! J’ai été tellement immergée dans la vie de cette communauté et dans ce livre que j’ai une sorte de spleen, je ressens un vide comme quand je rentre de voyage… »

  • IniquitéSalvatore Minni (Editions Lamiroy)

« D’une intensité rare, Iniquité vous émouvra, vous heurtera, vous ébranlera. Le tout en 40 pages, moins de 5000 mots.

Retenez bien le nom de cet auteur, il fait partie de cette nouvelle génération de jeunes écrivains émergents à suivre à tout prix. »

« Mes doutes au sujet de cette auteure ont été balayés grâce à ce nouvel opus, car oui, mes chers lecteurs, j’ai à nouveau kiffé grave ma lecture et mon livre a été lu en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ! »

« Antoine Renand a réussi le tour de force d’écrire un thriller absolument magistral, il a fait un sans faute pour cette première parution, et je crois bien que dans les quelques coups de foudre que j’ai pu avoir dans ma vie de lectrice, c’est bien la première fois que j’en ai un sur une première parution. Un nouveau prodige est né dans le paysage littéraire français.

Si vous ne devez acheter qu’un seul livre en ce mois de janvier, c’est celui-ci ! »


Je vous souhaite un excellent mois de février, et… Restez connectés !

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s