Editions French Pulp, Français, Polar/thriller français

Le dernier festin – Fabio Mitchelli

J’ai découvert il y a un peu plus de deux ans cet auteur avec Une forêt obscure, il m’avait laissé un bon souvenir mais je n’avais pas pris le temps, depuis, de le lire à nouveau. Problème résolu, et même si j’ai quasiment 15 jours de retard pour la publication de ma chronique, je vous parle aujourd’hui du livre Le dernier festin, de Fabio M. Mitchelli, paru aux Editions French Pulp.

L’histoire (4è de couverture)

Clarisse est morte. Elle ouvre les yeux sur son corps mutilé, entouré par la police scientifique qui s’affaire sur la scène de crime de son propre meurtre, quelque part sur une route de montagne des Alpes françaises… Clarisse va vivre ses derniers instants post-mortem dans une bien singulière situation : celle de refaire à l’envers le chemin des heures qui ont précédé sa mort, afin de confondre son propre meurtrier. Chris Lanzman, officier de police judiciaire, va chercher à découvrir ce qui a bien pu se produire cette nuit-là, sur cette route isolée. Egalement chargés de l’affaire, deux autres enquêteurs accompagnés d’un médium vont tenter d’entrer dans la tête du redoutable criminel. Mais à trop vouloir approcher le monstre, on en oublie parfois que la vie ne tient qu’à un fil…

Surprenant !

Voilà un thriller tout à fait original : inclassable car loin du stéréotype du thriller classique, déroutant par sa construction complexe qui fera chauffer sévèrement vos méninges, singulier car il se situe aux frontières entre le réel et la vie après la mort. Quoi Anaïs ? Tu lis du thriller fantastique maintenant ? Oui, et bien malgré moi cette fois (rires !) car je ne savais pas que c’était un thriller fantastique avant de le commencer (ça t’apprendra à ne pas lire la 4è de couv’ de tes bouquins espèce de rebelle !)

Passée la première surprise de découvrir un ouvrage aux consonances surnaturelles, ma foi, ma lecture s’est plutôt bien passée. Après un début tonitruant (j’aime quand il y a des morts dès les premières pages), l’intrigue prend place tout doucement, un peu trop lentement à mon goût parfois mais il y a un truc qui me pousse à continuer malgré tout, alors que je suis actuellement dans une phase de « j’abandonne mes bouquins en cours de route dès que je m’ennuie» (et je m’ennuie souvent en ce moment) donc bravo Fabio M. Mitchelli pour avoir réussi à me retenir malgré tout ! Grand bien m’a fait de m’accrocher durant ces quelques pages, la fin est explosive, un vrai bouquet final qui me laisse avec un avis très positif sur le bouquin ! J’ajouterais, pour finir, que l’écriture de l’auteur est un fabuleux contraste entre les descriptions atroces d’une scène de crime, mais avec un petit quelque chose de poétique, voire d’artistique dans les mots choisis. ça contrebalance complètement l’horreur de la situation, et permet à l’ouvrage de se démarquer sérieusement de ses confrères !

Le mot de la fin

Le dernier festin est certes un thriller, mais il est aussi et surtout un vrai ouvrage littéraire avec tout ce qu’il faut comme figures de styles, stylistique et soucis du détail et des termes choisis, ce qui lui confère une vraie littérarité que je suis ravie de retrouver, moi, l’amoureuse des Belles Lettres.

Je ne peux que vous le recommander !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s