Editions Slatkine & Cie, Suisse

Le miroir des âmes – Nicolas Feuz

Mr Serial Lecteur : « il est bien ton livre ? »

Mme Serial Lectrice : « ouais grave ! dans les deux premières pages y a un meurtre, le meurtrier, il verse du verre en fusion dans la gorge du mec en le forçant à garder la bouche ouverte avec un instrument spécial ! « 

Mr Serial Lecteur : « WTF ?!? »

(J’crois qu’il est pas encore prêt à lire autre chose que du polar islandais !)

Démarrage de l’action en force pour un thriller haletant et machiavélique comme Nicolas Feuz sait si bien nous faire ! J’ai pourtant l’habitude avec lui, c’est mon troisième bouquin de lui et à chaque fois, j’y retrouve avec plaisir les mêmes ingrédients qui font de ses livres un succès !

L’auteur suisse revient aujourd’hui avec Le miroir des âmes, édité récemment chez Slatkine & Cie.

L’histoire (4è de couverture)

Le mystère entoure un attentat, des meurtres sanglants et un personnage surnommé Le Vénitien.

Un attentat sans commanditaire, des meurtres sans mobile apparent, l’auteur est à son affaire, il est procureur du Canton de Neuchâtel. Dans ce polar essouflant, il fait endosser à son personnage principal la robe d’un magistrat qui pourrait être son double si tout n’était précisément double et trouble dans ce Miroir des âmes : les flics, les filles, les politiques, les juges et jusqu’à ce mystérieux tueur en série que la police a surnommé Le Vénitien parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes. Le style est au couteau, l’efficacité radicale. Implacable et précis, comme un détonateur.

Qui est donc Le Vénitien ? La police parviendra-t-elle à mettre la main dessus ? Découvrez ce polar haletant sur les traces d’un attentat et de meurtres pleins de mystère…

On prend les mêmes ingrédients…

Changement radical par rapport aux autres livres de l’auteur, Nicolas Feuz, qui se plaît à nous faire voyager dans ses livres, nous offre aujourd’hui un thriller qui se passe en plein cœur de son pays, la Suisse, frappée par un terrible attentat. L’action ne se déroule pas pendant cet attentat, mais dans les jours qui suivent, et certaines scènes font douloureusement écho à des moments bien difficiles que nous avons pu vivre ces derniers mois. Entre les premières pages du livresqui décrivent le meurtre mentionné en introduction, et cette période post chaos, on comprend vite que l’ambiance va être plutôt morose et que cette lecture ne va pas être une jolie balade bucolique. C’est un peu, d’ailleurs, la marque de fabrique de l’auteur, un thriller relativement classique, bien ancré dans l’univers judiciaire helvète, et quelques scènes qui tabassent sévère ponctuent l’intrigue.

Le miroir des âmes est un condensé de ce qui existe de plus sombre dans l’âme humaine, vous naviguerez dans le milieu de la prostitution, de la corruption à tous les niveaux, vous côtoierez également de près l’assassin, le fameux Vénitien, et bien qu’on ne comprenne pas forcément ses motivations à agir de la sorte, l’ambiance qui plane autour de ce sombre personnage est inquiétante et crée un suspense de tous les diables.

Le mot de la fin

Action, rebondissements et rythme effréné sont les éléments moteurs de cette intrigue. Impossible de s’ennuyer, impossible de le lâcher, Nicolas Feuz est un auteur à suivre à tout prix !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s