Déceptions, Editions Le livre de poche, Non classé, Nordique, Polar/thriller nordique

Au coeur de l’été – Viveca Sten

J’ai du retard, beaucoup de retard, dans mes chroniques… La faute au fait que je n’ai pas envie de m’y mettre et que je préfère enchaîner mes lectures plutôt que de prendre 3h pour rédiger un article et le partager sur les réseaux sociaux… Oui parce que je suis longue moi à les écrire, mes chroniques, et entre le brouillon, la rédaction, les corrections, la publication, photo, partages sur les réseaux sociaux et compagnie, ça me prend, au bas mot, entre 2h30 à 3h !

Petite parenthèse Vis ma vie de blogueuse refermée, aujourd’hui, c’est la chronique pas très sympa de la semaine. Enfin, une des deux pas très sympas, car une deuxième va suivre.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce livre est mon premier, et aussi mon dernier de l’auteure suédoise Viveca Sten. Et je vous explique pourquoi juste après la 4è de couverture ! ( C’te cliff hanger que je fais ! – rires ! 🙂 )

L’histoire (4è de couverture)

Week-end de la saint-Jean sur l’île de Sandhamn.

Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Nora Linde s’apprête elle aussi à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma.

Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage. L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui est le meurtrier de cette nuit d’été ?

Viveca Sten est désormais une figure incontournable dans le paysage du polar suédois : après Les Secrets de l’île, la nouvelle enquête de l’inspecteur Thomas Andreasson et de Nora Linde, le couple qui a inspiré la célèbre série télévisée Meurtres à Sandhamn diffusée sur Arte.

Pas ma came…

Je me suis dit : « auteure suédoise, nordique quoi, je vais aimer, c’est certain »… Hmmm ouais… Mais non en fait ! Le bandeau du livre qui présente Viveca Sten comme la rivale de Camilla Lackberg aurait dû m’alerter, je n’aime pas du tout ce que fait cette dernière et si j’avais su que le style narratif de Sten se rapprochait autant de celui de sa compatriote, je ne l’aurais même pas commencé !

Qu’est-ce qui m’a déplu ?

Indéniablement, le rythme. C’est long, c’est lent, les relations familiales et amoureuses prennent bien trop de place à mon goût, c’est bien trop gentil pour moi tout ça, et bien trop cadré. J’ai besoin de lire des thrillers qui sortent des intrigues habituelles, tellement habituelles et conventionnées que je sature… J’ai besoin de personnages forts, contrastés, j’ai besoin que ça tabasse, j’ai besoin de violence, et ce n’est pas ce que j’ai trouvé ici. Je vous dirais malgré tout que l’écriture est relativement accrocheuse pour plaire aux lecteurs de thrillers moins barbares que moi (rires !) et que comme habituellement, je conclue en vous disant : faites-vous votre idée par vous-même et ne m’écoutez pas quand je n’aime pas un bouquin ! Ce n’est pas parce que moi je n’ai pas accroché à un livre qu’il en sera de même pour vous. Nous sommes tous différents, et avons tous des goûts différents et c’est ce qui fait la richesse de nos échanges !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s