Bilans livresques, Editions Albin Michel, Editions La Bête Noire Robert Laffon, Editions Nouveaux Auteurs, Editions Pocket, Editions Taurnada, Non classé

Bilan livresque – Juillet 2018

Jamais, depuis la création de mon blog, je n‘ai dû faire un bilan lecture aussi négatif que celui-ci… Ce mois-ci a été très compliqué catastrophique sur le plan littéraire pour moi, j’ai oscillé entre ennui profond et moment d’agacement face à ce que je lisais, ainsi que des restes de la panne littéraire que je subis depuis début juin… J’ai envisagé pendant quelques jours d’arrêter le blog, d’arrêter les réseaux sociaux littéraire… – quand je vous parle de gros passage à vide, je ne mens pas… – Je me suis toujours dit que le jour où je ne prendrais plus mon pied à faire ce que je fais, j’arrêterais… J’ai ressenti ce point de saturation, mais après une mise au vert de quelques jours et parce que je suis entourée sur la toile littéraire de personnes qui comptent beaucoup pour moi et qui ont réussi à me raisonner, j’ai retrouvé un nouveau souffle dans ma vie de blogueuse, et c’est reparti avec la même motivation à toute épreuve qu’avant ! J’ai même enfin retrouvé l’envie de lire, et je pense que ça m’a beaucoup aidé à décider de continuer mon blog.

Côté lecture à proprement parlé et pour arrêter de parler de mes états d’âme : j’ai lu en tout 6 livres en entier. Pas d’énorme/méga coup de cœur, mais une très belle découverte avec le premier thriller d’un jeune auteur très prometteur, et des lectures agréables pour la plupart de ceux que j’ai terminés ; par ailleurs, j’ai eu envie de balancer 2 livres par la fenêtre tellement je ne les ai pas appréciés, et j’en ai arrêté 3 avec lesquels ça ne passait pas… Quand je vous parlais de mois compliqué, vous voyez que je n’exagère pas (rires ! )….

Juillet a marqué mes débuts dans les interviews littéraires, avec l’auteur de Qaanaaq, Mo Malo, qui a accepté de se prêter au jeu et que je remercie sincèrement de m’avoir guidée à travers cet exercice que je trouve relativement difficile. Voilà le lien de l’interview, pour ceux qui l’auraient loupée ! Ma prochaine interview va d’ailleurs paraître dans les jours à venir, et je vais essayer de vous en proposer une en chaque début de mois !

Enfin, le mois dernier a marqué le début de mes lecteurs en tant que membre du jury pour le Prix Nouvelles Voix 2018 des Editions Pocket. Je ne m’étends pas ici, je consacrerai un petit article dans les jours à venir à ce sujet.

Et maintenant, place au bilan !

[ 6 livres lus ]

 

Nuit blanche Nicolas Druart (Editions Nouveaux Auteurs)

« Alerte ! Jeune talent ! Punaise, y a du level pour un premier thriller ! « 

L’échangeRebecca Fleet (Editions La bête noire)

« L’échange est un thriller domestique facile à lire, assez bien écrit pour me tenir en haleine même quand il ne se passe rien ou presque. J’étais dans une grosse panne littéraire et j’avais besoin de lire un thriller plus léger que ce que je lis d’habitude. Je dirais que c’est une lecture divertissante, qui n’amène pas à une réflexion profonde, on se laisse guider par l’auteure, par ses personnages et par leur vie personnelle.« 

La terre des mortsJean-Christophe Grangé (Editions Albin Michel)

« Chronique d’un naufrage : Mais quel ennui ! Que de passages longs et inutiles, que de pages brodées pour étoffer une intrigue dans laquelle il ne se passe rien, que de lassitude durant cette lecture ! Je l’ai terminé difficilement uniquement parce que Grangé en est l’auteur, je l’aurais arrêté si ça avait un autre mais j’ai vraiment voulu y croire jusqu’au bout… »

Chacun sa vérité Sara Lövestam (Editions Pocket)

« Un vent de nouveauté dans l’univers du polar nordique !

Enfin un thriller qui sort des intrigues classiques que l’on retrouve partout ! Un bon moment de lecture, rapidement lu car très court, mais aussi parce qu’il est assez difficile de s’en détacher une fois commencé ! »

EmbrunsLouise Mey (Editions Pocket)

« Je ne trouve rien de positif à dire sur ce livre… Si la 4è de couverture promettait une histoire alléchante sur fond de huis clos insulaire, je n’ai absolument pas accroché au style narratif de l’auteur, bien trop lourd, bien trop chargé, manquant franchement de naturel notamment dans les relations qui lient les membres de la famille et leur façon de s’exprimer entre eux. »

Le vase roseEric Oliva (Editions Taurnada)

« Un thriller efficace qui me donne envie de continuer à découvrir l’auteur !

Un bon petit bouquin à embarquer dans votre valise cet été, en plus il est tout petit, et se glissera parfaitement entre deux maillots de bains ! »

______________________________

Voilà pour le bilan ! Je vous souhaite à tous, un excellent mois d’août, et bonnes vacances à ceux qui ont la chance d’y être !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s