Editions Fleuve noir, Finlandais

Si vulnérable – Simo Hiltunen

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas lu de thriller nordique et vu le climat actuel en Lorraine, ma lecture était en totale adéquation avec le temps polaire que nous avons eu et du coup, l’ambiance de lecture était assurée !

Si vulnérable est le premier livre de l’auteur finlandais Simo Hiltunen . J’avoue avoir pris peur en voyant la taille du pavé, parce que pour que je réussisse à lire un pavé jusqu’au bout sans me lasser, il me faut vraiment une action importante et que ce n’est pas forcément le cas dans les thrillers nordiques soyons honnêtes !

Et bien bonne surprise, très bonne surprise, et je vous explique ça en détail juste après la 4è de couv’ !

Si vulnérable est paru en mars 2018 aux Editions Fleuve.

L’histoire (4è de couverture)

La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants . Tous leurs voisins s’accordent à le dire. Pourtant, un jour, le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort.

Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l’un des plus grands quotidiens d’Helsinki, cette tragédie n’est pas sans en rappeler d’autres de même nature. Il décide d’investiguer. Il étudie les cas, traque les similitudes, interroge sans relâche et découvre enfin que sous leur aspect lisse, ces familles cachaient aux yeux de tous de terribles drames. Enfant, Lauri lui-même a été marqué par la violence de son père et cette enquête réveille ses démons intérieurs. Pire, des rapports troublants semblent le lier à l’une des victimes.

Et si ces tueries familiales n’étaient pas le résultat d’une soudaine folie meurtrière mais le fait d’un tueur en série ?

Un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) venu du froid !

Oubliez tout ce que vous savez sur les thrillers nordiques ! Si vulnérable bouscule les codes du thriller du grand nord, pour nous offrir un livre dur, sans concession ni filtre, qui ravira les lecteurs qui aiment les thrillers qui déménagent !

J’ai l’habitude de dire que les thrillers venus du froid prennent leur temps au niveau de l’intrigue, ce sont plutôt les ambiances et les atmosphères qui créent le suspense et le sentiment angoissant que doit éprouver tout bon lecteur de littérature noire qui se respecte, mais il faut bien avouer que l’action n’est jamais folichonne et on peut rapidement s’y ennuyer, surtout si on aime les intrigues mouvementées. Or ici, on est sur quelque chose qui est, à mon sens, complètement inédit dans le thriller nordique : l’auteur a opté pour une liberté de ton assez impressionnante par rapport à ses confrères et consœurs, et il osé certaines scènes d’une violence que je n’ai jamais rencontrée dans cette littérature.

Là où l’auteur est très fort, c’est qu’il arrive néanmoins à prendre son temps pour développer certains aspects de l’histoire qu’il souhaite mettre en avant, tels que les relations familiales difficiles ou encore une certaine critique de la société finlandaise, tout en provoquant des rebondissements régulièrement afin de ne pas lasser et perdre le lecteur. Il prend également le temps de développer de manière très large l’aspect psychologique des personnages, surtout du personnage principal…

Un personnage ambivalent

Ce qui fait la force de Si vulnérable, c’est incontestablement le personnage de Lauri Kivi, journaliste, qui crève les pages, qui est doté d’une personnalité hors norme, pugnace du fait de son enfance chaotique et de ses erreurs commises dans le passé. Il est une personne sans attache, qui n’a peur de rien ni de personne, si ce n’est de lui-même. Loin du stéréotype du personnage mal dans sa peau et dépressif, il ne se laisse pas envahir par un quelconque spleen, mais il reste véritablement marqué au fer rouge par son enfance passée sous les coups de son père alcoolique, à regarder sa mère se faire tabasser régulièrement. Ces éléments du passé nous sont relatés régulièrement, noyés parmi les faits actuels, parce qu’à un moment une situation, un mot ou un quelconque souvenir est revenu envahir l’esprit de Kivi. Nous assistons alors à des scènes assez terribles, et découvrons peu à peu que derrière l’image que le journaliste donne de lui-même, se cache un être bien plus sombre, aux pulsions pouvant être destructrices. Nous traversons ce livre à ses côtés, prenons connaissance de ses pensées les plus profondes et j’ai eu un énorme coup de cœur pour lui malgré son tempérament glacial et son ambivalence.

La famille, au cœur de l’intrigue

Ici, le thème de la famille est abordé d’un point de vue particulièrement sombre : violences familiales, « familicides », alcoolisme, abandon d’enfant vont être votre lot quotidien dans les presque 600 pages de ce livre. Il est question ici de l’héritage que notre famille nous laisse, surtout pour le côté négatif, et de ce que nous pouvons en faire après avoir pris de la distance vis-à-vis des personnes toxiques et des événements. On se rend alors compte qu’il est terriblement difficile de prendre du recul et de réussir à mener notre vie le plus normalement possible.

Au-delà de sa propre histoire familiale, Kivi va plonger dans ces drames familiaux, où l’un pétera à un moment un plomb au point de décimer son conjoint et ses enfants. Pourquoi ces meurtres ? Mais surtout, pourquoi autant de drames similaires ? Et si, finalement, il s’agissait d’une intervention extérieure ?

Le mot de la fin

Malgré sa taille imposante et quelques longueurs par moment, vite balayées par l’intrigue qui reprenait son cours, ce livre va directement dans ma catégorie « coup de cœur« . Je considère qu’un livre est un coup de cœur quand je suis obnubilée par lui lorsque je suis obligée de le poser pour aller bosser ou reprendre une activité personnelle.

Simo Hiltunen a réussi à insuffler quelque chose de totalement nouveau dans le thriller nordique qui devient, à mon sens, un peu trop redondant. C’est une véritable bouffée d’oxygène pour les amateurs du genre, et je ne manquerais pas de suivre de près cet auteur dans de futures parutions.

5 réflexions au sujet de “Si vulnérable – Simo Hiltunen”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s