Editions Slatkine & Cie, Non classé

La mémoire des morts – Eric Berg

Voilà un moment que la couverture de ce livre me faisait les yeux doux : glauque à souhait, elle me promettait un bon thriller comme je les aime !

Prenez une île isolée dans la Baltique, ajoutez-y des retrouvailles entre amis qui se connaissent depuis plusieurs dizaines d’années, saupoudrez le tout de rancœurs, colères, et secrets, et vous obtiendrez La mémoire des morts d’Eric Berg !

C’est un thriller peu conventionnel que l’auteur allemand nous propose, un thriller d’atmosphère plus qu’un livre d’action, et vous savez que j’aime parfois couper de mes lectures qui décoiffent pour me poser dans une histoire plus calme.

Je vous parle donc aujourd’hui de La mémoire des morts, d’Eric Berg, paru aux Editions Slatkine & Cie.

L’histoire (4è de couverture)

Peu après la réunification allemande, Léa a quitté son pays pour émigrer en Argentine. En mai 2013, elle retrouve pour la première fois depuis vingt-trois ans son village natal sur l’île de Poel, en mer Baltique, mais son séjour s’achève par un drame : sa sœur Sabina meurt dans un accident de voiture. Léa, elle-même gravement blessée, devient partiellement amnésique.

Quatre mois après l’accident, et contre l’avis de son médecin, Léa retourne sur l’île. Elle veut comprendre pourquoi elle était là et ce qui s’est passé. N’ayant aucun souvenir de son séjour, elle fait appel à ses amis d’enfance.

Presque tous les membres de la bande sont restés à Kaltenhusen – Pierre, revenu s’installer au village à la fin de ses études de médecine, Mike, qui a créé une entreprise prospère et est maintenant marié avec Jacqueline, Margrethe et son frère Harry. Les anciens amis de Léa l’accueillent à bras ouverts, mais leurs récits divergent sur ce qui est arrivé.

Léa peut-elle encore faire confiance à un seul d’entre deux ?

Cherchent-ils à lui cacher quelque chose de leur lointain passé commun ?

Prenez tout ce que vous savez sur les codes d’écriture du thriller…

Et oubliez-le !

Bon ok, j’exagère un peu dans mon titre ! Je m’explique !

Alors que la majorité des thrillers ou polars démarrent sur les chapeaux de roue et vous collent un ou plusieurs cadavres en quelques pages de manière à donner un rythme effréné à l’histoire, La mémoire des morts est un livre qui prend son temps, à l’image de la vie qui se déroule sur l’île de Poel où l’auteur a décidé de situer son intrigue. Eric Berg choisi en effet d’opter pour un schéma narratif différent, en développant de manière relativement longue la présentation des personnages et de l’environnement dans lequel ils évoluent.

Dans un premier temps en effet, il posera de solides bases à son récit en nous présentant en détail tous ses personnages et la vie qui est la leur actuellement. Ils sont présentés presque tous ensemble, de manière à nous plonger rapidement dans l’histoire et afin de créer un solide lien avec les lecteurs. Je me suis sentie proche d’eux, certains m’ont touché d’ailleurs, je leur ai trouvé une sensibilité intéressante, les rendant profondément humains. Chaque personnalité dévoilera au fur et à mesure une part de mystère, de manière à écorcher l’image lisse qu’ils s’étaient forgés. Viennent ensuite les rebondissements, l’entrée dans la partie thriller pur et dur, et là, accrochez-vous les amis parce que ça dépote, c’est un condensé, un véritable bouquet final qui fait qu’on oublie les petites longueurs ressenties durant notre lecture !

Je ne me suis malgré tout pas ennuyée malgré l’absence d’éléments perturbateurs dans une bonne partie du livre, parce que l’auteur a créé un climat intéressant, sombre et pesant, climat renforcé par un sentiment d’isolement du fait que l’intrigue se déroule sur une île isolée. C’est donc une sorte de huis clos qui se met en place. L’auteur alterne son récit entre aujourd’hui, et 4 mois avant des événements qui vont radicalement changer la vie de certains personnages. Vous devrez être attentifs à la temporalité du récit, certaines indications sont données en début de chapitre et cela vous permettra de bien comprendre le déroulement des événements.

Le mot de la fin

J’avoue que je me suis demandé à certains moments où est-ce que l’auteur voulait nous emmener… Et puis cette fin, qui balaye tout sur son passage ! Je ne vous en dirai rien, parce que vous ne vous douterez de rien durant votre lecteur, et que c’est cet effet de surprise qui crée un final aussi intéressant !

Ce livre n’est pas seulement un thriller, il est aussi une formidable histoire de vie, d’amitié traversant les années. Je me suis attachée à chaque personnage, parce que même derrière ceux qui paraissaient les moins sympathiques, il y a quelques chose en eux qui m’a touché et qui fait que j’ai vraiment apprécié de me retrouver à leurs côtés.

4 réflexions au sujet de “La mémoire des morts – Eric Berg”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s