Non classé

Bilan livresque de septembre

image

Tadam ! C’est l’heure du bilan !

Si le nombre de livres lus a été moins important ce mois-ci que les mois précédents faute d’ouvrages denses, voir de pavés lus en ce premier mois de l’automne, il n’en a pas moins été absolument intense parce que j’ai enchaîné les excellentes lectures, j’ai quasiment tout aimé et chose rare pour moi, alors que je n’avais eu « que » 13 coups de cœur sur 70 lectures depuis le début de l’année, ce mois de septembre en compte 3 à lui seul ! Par contre, j’ai abandonné un livre au bout d’environ 200 pages, Les réponses d’Elizabeth Little dont je n’ai pas pris le temps de faire la chronique car je ne l’ai lu qu’à moitié et que je n’ai vraiment pas du tout accroché !

Revenons au positif : the méga énorme gros coup de cœur va à Hervé Jourdain avec Femme sur écoute parce qu’il représente absolument tout ce que j’aime dans un polar et qu’il y a 99.9% de chance qu’il fasse partie de mon palmarès 2017 que je publierai fin décembre; le second sera pour Christophe Dubourg et son premier livre Les loups et l’agneau qui a décoiffé ma tête de lectrice sans me faire bouger de mon canapé;  pour finir Tony Parsons avec Le club des pendus, un thriller dont j’ai du mal à me défaire malgré le fait que je l’ai terminé depuis 15 jours tant je l’ai trouvé dérangeant.

Septembre a été également l’occasion pour moi de me rendre à mon premier salon de l’année, Le livre sur la place de Nancy. Je fais assez peu de salons, je ne souhaite pas me déplacer à plus d’une heure de chez moi pour ce genre d’événements parce que mes finances passent prioritairement dans mes voyages, mais force est de constater que j’apprécie beaucoup le contact avec les auteurs, qui sont la plupart du temps des personnes simples, hyper ouvertes et agréables.

Vous êtes prêts pour le bilan et pour alourdir encore un peu votre PAL grâce à moi ? Alors on y va!

[ 7 livres lus ]

Patrick BauwenL’oeil de Caine (Editions Le livre de poche)

 » Je n’aime pas la télé-réalité, je ne l’ai jamais aimée, je ne l’aimerai jamais… Sauf lorsqu’elle prend forme sous la plume machiavélique d’un auteur !  »

 

Christophe DubourgLes loups et l’agneau (Editions Ravet-Anceau, Polars en nord)

 » Un premier roman MA-GI-STRAL ! N’ayons pas peur des mots, j’ai adoré ce thriller qui se lit d’une traite en une soirée, et j’ai peine à croire qu’il s’agit du premier livre de l’auteur tant j’ai trouvé l’écriture aboutie et le travail réalisé pour provoquer un sentiment intense d’angoisse parfaitement maîtrisé.  »

 

Hervé JourdainFemme sur écoute (Fleuve Editions)

« Ami lecteur si tu veux du rythme, tu vas en avoir ! […] Un style incisif, franc, sans aucun filtre. Et un ENORME coup de coeur ! »

 

Laurent LoisonCyanure (Hugo thriller)

 » Non seulement l’auteur te balade tout au long de l’intrigue, en plus il commet des atrocités, mais pour couronner le tout il pousse le vice en écrivant une fin absolument hors du commun! De mémoire de Serial Lectrice, c’est du jamais vu ce final et j’adore, j’adhère, je ne m’y attendais pas ! Bon sang que ça fait du bien de lire un auteur qui ose sentier des sentiers battus!  »

Florent MarottaLe meurtre d’O’Doul Bridge (Edition Taurnada)

« Ce que j’aime chez Florent Marotta, c’est qu’il sait perpétuellement se renouveler. J’ai lu trois livres de lui et chacun est tellement différent qu’on aurait l’impression d’être face à plusieurs auteurs différents. J’apprécie particulièrement les écrivains qui savent se renouveler en nous proposant quelque chose de totalement différent, ils prennent le risque de sortir de leur zone de confort, de prendre par surprise le lecteur qui du coup, ne sait jamais à quoi s’attendre. »

 

Tony ParsonsLe club des pendus (Editions La Martinière)

 » Ne vous attendez pas à ce que votre lecture soit un moment de détente le long d’un fleuve tranquille, préparez-vous plutôt à être secoués, malmenés, parce que le rythme de l’intrigue est intense, que les meurtres sont barbares et que, cerise sur le gâteau, l’histoire est immersive, addictive, et que vous voudrez toujours aller plus loin pour comprendre où tout ça va vous mener. »

 

Marc VoltenauerLe dragon de Muveran (Editions Pocket)

« Derrière une intrigue relativement classique, Marc Voltenauer a réussi à insuffler un petit air de renouveau dans l’univers du thriller avec Le dragon de Murevan. »

 

 

 

image

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s